Avec Tekelec, Oracle muscle encore son offre pour les télécoms

Après avoir annoncé le rachat de Acme Packet pour 1,7 Md$ en février, Oracle muscle encore son porte-feuille de solutions à destination des opérateurs télécoms avec l'acquisition de Tekelec.

Après avoir annoncé

le rachat de Acme Packet pour 1,7 Md$ en février, Oracle muscle encore son porte-feuille de solutions à destination des opérateurs télécoms avec l'acquisition de Tekelec. Cet éditeur américain est spécialisé dans les logiciels dédiés aux opérateurs mobiles (augmentation des capacités du réseau, gestion des abonnés, analyse d'usage...). Les termes de l'acquisition n'ont pas été dévoilés, mais les analystes estiment qu'Oracle a du débourser davantage que lors du précédent changement de contrôle de Tekelec. L'année dernière, le fonds Siris Capital Group a mis sur la table 780 M$ pour mettre la main sur l'éditeur. Fondé en 1971, Tekelec emploie 1 100 personnes dans le monde, dont 625 sur son siège de Morrisville (Caroline du Nord). La société compte plus de 300 opérateurs télécoms dans son porte-feuille de clients, dont Orange. Selon Oracle, les produits de Tekelec vont être rapprochés de ceux de Acme Packet (acheminement des flux de communications IP, VoIP sur mobile). Pour l'anecdote, Tekelec avait été sous les feux de l'actualité en France en 2004 : deux serveurs spécialisés fournis par la société avaient alors été désignés responsables par Bouygues Télécom suite à une panne géante sur son réseau. L'opérateur français avait même déposé plainte contre son fournisseur en 2005, réclamant 81 M$ de dommages et intérêts. En 2007, les deux entreprises avaient soldé leur différend ; Tekelec accordant alors 5 M$ de crédits à Bouygues Télécom pour acheter ses produits et services.

Pour approfondir sur Editeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close