Emploi cadres : l'informatique tire encore – mais mollement – le marché

Le constat de croissance molle se confirme, avec en avril, selon le relevé Apec, un très léger mieux pour la diffusion de l'offre d'emploi tant pour les informaticiens que pour l'ensemble des cadres. Parallèlement, un sondage BVA confirme une montée en notoriété des débouchés métiers du secteur du numérique.

Après un premier trimestre 2013 de repli inquiétant, le mois d'avril se conclut sur une progression de +8% de l'offre d'emploi cadres confiée à l'Apec par rapport à l'an dernier même période et de + 4% pour la filière informatique. Celle-ci accaparant, comme d'habitude, 26% du total de l'offre cadres, avec l'effet de distorsion habituel dû à la multi-diffusion des opportunités de postes à pourvoir anticipées par diverses SSII. Il n'empêche : cette légère progression semble marquer un arrêt à la courbe descendante de février (- 4% pour les informaticiens) et de mars (-6%). Avec pour résultat, sur douze mois, un constat de croissance ralentie (dixit l'Apec) de +4% pour l'ensemble des cadres, de +3% pour les informaticiens. 

Les fonctions de maîtrise d'ouvrage et d'assistance fonctionnelle, et de direction informatique sont les premières à en pâtir (-5% et -14% respectivement sur douze mois). Reflet de l'attentisme des entreprises. En revanche, la demande de compétences en développement d'applications internet (informatique web, sites et portails internet, selon la nomenclature de l'Apec) continue de se développer (+16% sur douze mois), confirmant un certain engouement du marché (tout est relatif!) pour le renforcement des troupes sur ce front spécifique. 

Au total, le constat de croissance molle se manifeste par ailleurs dans le recul de la diffusion des offres d'emploi sur internet tous métiers confondus. Un recul, là encore, légèrement atténué : moins 13 points en avril 2013 par rapport à avril 2012, après un repli de 44 points en mars et de 34 points en février sur l'année précédente. 

Métiers porteurs mais pas assez connus 

Autre signe encourageant, selon un récent sondage BVA (échantillon représentatif de 1031 personnes) commandité par Syntec numérique au sujet de l'attractivité du secteur, une nette majorité du public français (84%) voit dans les métiers de l'informatique et plus largement du numérique une filière porteuse, particulièrement ouverte aux jeunes (95%) et à la diversité (71%). Quelques bémols : les préjugés restent entiers quant à la difficulté des femmes à y trouver leur place (38% des avis), de même que les personnes vivant en zones rurales (65%) ou encore les seniors (81%). Pour autant, 88% des personnes interrogées recommanderaient à leurs proches d'y travailler. Et une sur deux trouve qu'on ne parle pas assez des métiers du numérique. Dont acte.

Pour approfondir sur Recrutement

- ANNONCES GOOGLE

Close