Conjoncture emploi : reprise confirmée pour le second trimestre 2014

Pour la première fois depuis deux ans, selon le panel d'employeurs interrogé par l'Apec, les indicateurs de l'emploi cadre IT sont tous (ou presque) repassés dans le vert.

Après un été 2013 frileux, puis un automne et un hiver 2013-2014 d'attentisme, le secteur IT semble enfin renouer avec l'optimisme. Selon la note de conjoncture trimestrielle de l'Apec, près de neuf employeurs sur dix au sein de la filière « activités informatiques » (88%) prévoient de recruter au moins un cadre au second trimestre 2014. C'est le cas d'une entreprise sur deux, tous secteurs confondus.

De même, conformément à leurs intentions d'embauche déclarées trois mois plus tôt, 88% des employeurs IT ont effectivement recruté au premier trimestre. Et pour cause : au sein du panel interrogé (750 employeurs de tous secteurs), ils sont désormais aussi nombreux à penser que la situation de leur entreprise s'est améliorée depuis un an que le contraire (situation dégradée pour 19% du panel). Dans le secteur IT, 27% des employeurs observent une amélioration de leur situation. Conséquence logique : plus de la moitié des employeurs IT interrogés disent avoir également augmenté le volume d'embauches. C'est le cas de 29% des entreprises tous secteurs confondus.

Embauche pour développement d'activité

Autre signal positif, contrairement aux autres filières, pour lesquelles le remplacement des départs (turn-over et retraites) est le premier motif de recrutement de cadres envisagés pour le deuxième trimestre 2014 (pour 52% des employeurs), le secteur IT mentionne principalement le développement de l'activité (pour 82% des employeurs concernés).

Les indicateurs de suivi des offres d'emploi sont à l'avenant, orientés positivement au premier trimestre 2014. Certes, selon l'Apec, le volume d'offres d'emploi IT progresse modérément, en hausse de 2% par rapport à 2013, même période. Tous secteurs et tous métiers de cadres confondus, la hausse est de 6% (selon l'Apec). D'après un autre baromètre, celui de Jobfeed pour TalentPeople (analyse mensuelle de 13000 sites web), le volume d'offres d'emploi accuserait encore une baisse de 10 points au premier trimestre par rapport à 2013. Mais cela, pour tous métiers et tous grades (cadres ou non cadres, tous niveaux d'études) confondus.

En tout cas, du côté de l'informatique, la reprise serait, selon l'Apec, particulièrement nette pour les métiers de maîtrise d'ouvrage et les profils fonctionnels (+30% au premier trimestre) et pour les postes de direction informatique (+24%), après il est vrai, une période de disette. A l'inverse, l'informatique industrielle reste sur le mode attentiste (-26% par rapport à l'an dernier même période). Du coup, la fonction informatique, de même que la fonction commercial/marketing, sont celles qui contribuent le plus fortement au regain de dynamisme de l'offre d'emploi diffusée sur internet (+12 points par rapport à l'an dernier même période pour l'informatique, +32 points pour le commercial/marketing).

Une reprise encore timide

La contrepartie est, comme d'habitude, une tension du marché plus sensible pour la filière IT que pour les autres. Là où 57% de l'ensemble des employeurs mettent en avant la difficulté à pourvoir les postes ouverts, pour l'IT, 73% des recruteurs considèrent qu'il est difficile de trouver des candidatures adaptées aux postes à pourvoir. L'an dernier, même période, le taux était de 81%. Un léger mieux donc, là encore, sachant que selon les relevés de l'Apec, tous métiers confondus, une offre d'emploi cadre recueille en moyenne 46 candidatures (contre 41 il y a un an). L'informatique reste la fonction qui attire le moins de candidatures (28 candidatures en moyenne, contre 26 un an plus tôt).

Dernier signe en date de confirmation d'une reprise encore timide, en mars, le volume d'offres d'emploi cadres confiées à l'Apec a progressé de 3% par rapport à mars 2013. Le secteur IT s'aligne sur cette tendance avec une progression de 3% de l'offre. Ce qui, compte tenu des mois de ralentissement d'activité qui ont précédé, aboutit quand même à un recul de 1% de l'offre sur un an.

Les métiers ayant renoué avec la croissance (sur douze mois) relèvent de l'informatique de gestion (+10%), de la maîtrise d'ouvrage et de la partie fonctionnelle (+7%) et des postes de direction informatique (+5%). Les autres domaines restent dans le rouge, au rythme annuel de -23% pour l'informatique industrielle, de -5% pour la catégorie systèmes, réseaux, bases de données, de -5% pour l'informatique web, portail et sites internet et de -11% pour l'exploitation/maintenance. Pour cette dernière catégorie, le paradoxe subsiste puisque, selon les déclarations des employeurs relevées par l'Apec, les postes d'exploitants restent particulièrement difficiles à pourvoir, « les candidats potentiels étant très demandés ». Inadéquation de l'offre et de la demande ? Mois après mois, les statistiques mensuelles du chômage en témoignent.

Pour approfondir sur Recrutement

- ANNONCES GOOGLE

Close