Le secteur informatique contredit – un petit peu – la tendance globale

Le chômage continue d'augmenter légèrement, y compris celui des informaticiens, pourtant l'informatique restera en 2014 le premier secteur recruteur de cadres. Et comble du paradoxe, architectes et analystes-programmeurs sont toujours aussi difficiles à recruter.

Au fil des études mensuelles et des bilans trimestriels, une constante s'impose. Malgré de rares embellies ici ou là, le chômage ne recule pas comme le Gouvernement l'avait espéré. Les chiffres publiés le 26 février par Pôle Emploi pour le mois de janvier 2014 confirment la tendance. Au cours du premier mois de l'année, le chômage a progressé de 0,3% par rapport à décembre 2013 et de 4,4% par rapport à janvier 2013. Seules informations encourageantes, le chômage des jeunes diminue très légèrement (- 0,3%) et le dernier trimestre de 2013 a vu les entreprises françaises recommencer à créer des emplois.

Mauvaise nouvelle pour les informaticiens, dans leur catégorie, le chômage a augmenté de 1,2% en un mois. Et c'est pire si l'on considère l'année 2013 dans son ensemble. Le chômage des informaticiens aurait alors augmenté de 14%. Voire plus si l'on en croit le Munci, qui a obtenu des chiffres détaillés de la direction des études de Pôle Emploi en novembre dernier et qui évalue le nombre d'informaticiens demandeurs d'emplois toutes catégories confondues à 76 744 à fin septembre 2013. Rapportés aux 600 000 personnes employées dans l'informatique, cela représente un taux de chômage de 12,8% !

Des raisons de se réjouir, tout de même

Malgré tout, les perspectives ne sont pas mauvaises pour les informaticiens. Le secteur continue de recruter par milliers des jeunes diplômés et des ingénieurs confirmés. En effet, les entreprises, ESN (ex-SSII) en tête, doivent remplacer le turnover, même si la crise a contribué à le contenir. Elles envisagent d'augmenter leurs effectifs pour rattraper le retard pris ces dernières années, et de faire face notamment aux frémissements de l'activité économique et à la « transformation numérique » en cours dans tous les secteurs. Les principales ESN affirment embaucher des milliers d'ingénieurs cette année, en très grande majorité en CDI. Capgemini annonce 2600 recrutements, Orange 1300, Neurones 1100, Atos 900…

L'Apec estime que le volume des recrutements prévus en 2014 équivaudra à celui de 2013, ce sont ainsi entre 163 500 et 171 200 embauches de cadres qui devraient être réalisées dans l'année. L'informatique devrait représenter le quart de ces recrutements et resterait ainsi le premier secteur recruteur de cadres avec plus de 36 800 embauches anticipées.

Des canaux de recrutement qui se diversifient

L'Indice mensuel de diffusion des offres Cadres sur Internet du mois de janvier 2014 de l'Apec montre que l'agence ne s'est pas trompée. En effet, cet indice a progressé de 9 points au cours du mois de janvier, croissance principalement due aux fonctions commerciales et marketing et à l'informatique. Ce dernier secteur, qui représente 26% des offres, a augmenté de 3% par rapport à janvier 2013, mais considéré sur toute l'année, il est en repli de 3%.

Ces chiffres sont basés sur les offres publiées par l'Apec. Il faut donc prendre en compte un autre facteur pour mesurer l'appétence des entreprises à recruter des informaticiens : la co-optation. En effet, elles sont de plus en plus nombreuses – et pas forcément les plus grandes – à faire confiance à ce mode de recrutement qui leur apporte des candidats motivés et recommandés par leurs pairs. Mais qui n'apparaît pas dans les différents baromètres et indices.

Malgré tout cela, plusieurs métiers informatiques peinent à attirer les candidats. C'est le cas des architectes informatiques et des analystes-programmeurs. Selon le palmarès des métiers publié par le site emploi Jobintree.com, une annonce passée sur le site pour un architecte ne reçoit que 2,3 CV en moyenne, 4,5 CV pour une annonce d'analyste-programmeur. En revanche, les webdesigners sont plus à la peine. Ils sont 176 en moyenne à répondre à une offre d'emploi sur le site.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close