Free Mobile dans le collimateur de la répression des fraudes

Selon nos confrères de Challenges et le blog Univers Freebox, la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Repression des Fraudes) a perquisitionné le siège de Free Mobile à la fin mai.

Selon nos confrères de

Challenges et le blog

Univers Freebox, la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Repression des Fraudes) a perquisitionné le siège de Free Mobile à la fin mai. Pour Challenges, cette perquisition fait suite à une plainte d’UFC-Que Choisir sur la qualité de service de Free Mobile, notamment sur le manque de qualité de la 3G et de l’itinérance sur le réseau. Pour Univers Freebox, il s’agirait plutôt d’une enquête sur le forfait « low cost » de Free à 2 €. Si l’opérateur n’a pas officiellement confirmé cette perquisition, il estime les accusations infondées puisque Free Mobile gagne régulièrement des abonnés qui ne sont pas si insisfaits de ses services donc. Sauf que pour

l’Arcep, Free Mobile est toujours bon dernier dans ce domaine.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close