Petit à petit, le réseau mobile de Free prend forme

Au delà des rumeurs tarifaires plus ou moins farfelues qui circulent sur ce que sera la future offre de Free Mobile, il est une certitude. La construction du réseau mobile de l'opérateur se poursuit à un rythme élevé. Et il est déjà possible de savoir si l'on est déjà couvert par les antennes de l'opérateur, soit directement depuis un téléphone mobile soit en consultant la base cartoradio de l'agence nationale des fréquences.

Petit à petit Free Mobile construit son nid. L'opérateur qui, pour l'instant, a publiquement communiqué sur un lancement de son offre mobile au début 2012, est en phase active de déploiement de son réseau et ses émetteurs sont aujourd'hui repérables avec un simple téléphone mobile.

L'auteur a ainsi pu découvrir récemment que son domicile était couvert par un émetteur Free Mobile (il apparaît avec l'indicatif 20815 - ou pour les SIM les plus récentes avec l'indicatif Free - lorsque l'on recherche la liste des opérateurs actifs avec son mobile).


L'ensemble des sites accessibles sur la base cartoradio

Du fait de la réglementation, Free a aussi l'obligation de déclarer l'ensemble de ses sites radio à l'agence nationale des fréquences et il est relativement facile de savoir si l'on est couvert par un émetteur de la firme. Les sites radio dans la base cartoradio (www.cartoradio.fr) sont en effet indexés par ordre d'installation et les sites de Free ont tous des numéros supérieurs à 700 000, ce qui permet de les identifier plus facilement sur une carte.

cartoradio

Sur les captures ci-dessus et ci-dessous, on voit ainsi bien l'antenne déployée par l'opérateur dans la zone d'activité d'Aubagne/Gémenos (qui dessert le rédacteur de cette actualité).

cartoradio2

Il est à noter que l'absence d'une station de base Free à proximité de son domicile ne veut pas dire que l'on ne sera pas couvert par les offres du fournisseur. Tout d'abord parce que le réseau est encore en construction et ensuite parce que Free disposera d'une couverture nationale via son accord de roaming avec Orange. Et puis, l'opérateur pourrait avoir un as dans sa manche grâce à sa stratégie de déploiement de femtostation 3G (souvent aussi baptisée FemtoCell ou Home Node B) dans ses Freebox Revolution. Xavier Niel a ainsi annoncé récemment l'intégration d'une FemtoCell à la Revolution, sans toutefois préciser si les modèles existants en disposaient déjà ou s'il faudrait recourir à un adaptateur ou à un module additionnel.

Notons que l'activation d'une femtocell dans la box doperait sensiblement la qualité de la couverture de l'opérateur au domicile des abonnés (particuliers, TPE ou PME). Une femtostation est en effet conçue pour fournir un service 3G de qualité au domicile des abonnés (elle a une portée de l'ordre de 10 à 12 mètres)  et est vue par les téléphones mobiles comme n'importe quelle autre station de base du réseau (à ceci près que le trafic voix et données est rerouté par la connexion ADSL).

Pour approfondir sur Téléphonie mobile

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close