Présidentielle américaine : le secteur IT soutient néanmoins Obama

En dépit d’une orientation plutôt favorable aux républicains dès lors qu’il s’agit de faire du lobbying envers les élus au congrès, le secteur IT américain semble avoir choisi son camp pour la présidentielle 2012 et ce sera Obama. Microsoft et Google apparaissent au rang des organisations dont les salariés sont les plus dispendieux en faveur du Président sortant.

Cinq ans après avoir mené une campagne faisant la part belle aux nouvelles technologies tant en termes de programme industriel qu’au niveau du marketing politique, Barack Obama conserve les faveurs de l’industrie IT américaine. Sur le secteur Communication / Electronique – intégrant les technologies de l’information mais également les médias et le le cinéma –, les contributions à sa campagne approche les 11 millions de dollars (dont 4 millions de dollars pour l’IT) tandis que celles concernant Mitt Romney sont de quasiment 3 millions de dollars (dont 1,4 millions de dollars pour l’IT). Le Président des Etats-Unis candidat à sa succession compte même deux entreprises du secteur parmi ses principaux contributeurs. 

Aux Etats-Unis, les salariés s’organisent pour aider à la levée de fonds. Et à ce petit jeu, ceux de Microsoft – 443 748 $ de dons – et de Google – 357 382 $ - aident massivement Obama. En face, Mitt Romney, désormais candidat officiel du parti républicain, ne compte aucune entreprise IT parmi ses principaux donateurs. Il se pose en revanche comme le candidat de Wall Street avec 5 banques – donc Bank of America et Goldman Sachs – aux cinq premières places.

Au-delà des entreprises phares du secteur IT, les acteurs de la R&D font visiblement confiance à Obama qui compte de nombreuses universités (Harvard, Stanford, California, Columbia, Chicago…) parmi les donateurs à plusieurs dizaines de milliers de dollars.

L’autre candidat du secteur aurait pu être Ron Paul. Républicain écarté de la course à l’investiture, il prône une politique très libérale voire libertaire. Microsoft et Google sont également deux de ses principaux soutiens mais avec beaucoup moins de fonds que pour Obama. Ron Paul est cependant le seul des petits candidats ayant eu un rôle dans la campagne à avoir levé plus d’un million de dollars dans le secteur Communication / Electronique. Egalement élu au congrès, Ron Paul est d’ailleurs le chouchou du secteur informatique / Internet en 2011-2012, selon le relevé d’opensecrets.org, site qui collationne l’ensemble des données sur les dons fait aux politiques aux Etats-Unis dans le cadre du lobbying institutionnalisé outre-atlantique.

Si Obama fait figure de favori du secteur pour la présidence, l’industrie IT est ainsi plutôt républicaine concernant son aide aux membres du Congrès. Quelque 53% des 8,83 millions de dollars investis en 2011 / 2012 pour le lobbying en direction des élus concernent le Parti Républicain contre 47% pour les démocrates. Parmi les entreprises les plus engagées, on retrouve Microsoft et Google - largement pro-Républicains cette fois – mais également HP, Intel, Oracle ou Cisco. A noter l’absence parmi les grands argentiers de la société IT désormais virtuellement la plus riche : Apple n’apparait qu'avec parcimonie dans le financement du système politique américain.

Le tableau des principaux contributeurs par organisation aux joutes politiques aux Etats-Unis en 2011-2012

usa 2012

Le tableau des principaux contributeurs IT auprès des élus américains en 2011-2012

usa 2012 2

Pour approfondir sur Opérateurs et intégrateurs réseaux

- ANNONCES GOOGLE

Close