Nomination : Jérôme Filippini devient le premier DSI de l’Etat

Créée par décret le 22 février dernier, la direction interministérielle des systèmes d'information et de communication de l'Etat (Disic) a désormais un patron qui devient, de fait, DSI de l’Etat.

Créée par décret le 22 février dernier, la direction interministérielle des systèmes d'information et de communication de l'Etat (Disic) a désormais un patron qui devient, de fait, DSI de l’Etat. C’est Jérôme Filippini, ancien Directeur informatique du ministère de l’intérieur, qui vient d’être nommé au poste, quelques semaines après avoir rejoint le secrétariat général du gouvernement en qualité d’adjoint du secrétaire Serge Lasvignes.

La Disic est chargée de l’orientation et de la coordination des actions des administrations de l'Etat visant à améliorer la qualité, l'efficacité, l'efficience et la fiabilité du service rendu par les systèmes d'information et de communication.

Diplômé de l'IEP Paris puis de l’ENA, et âgé de 42 ans, Jérôme Filippini a débuté sa carrière comme auditeur à la Cour des comptes en tant que conseiller référendaire. Par la suite, il a notamment été sous-préfet et secrétaire général de la préfecture du Tarn-et-Garonne. Il occupait la DSI du ministère de l’intérieur depuis 2009.

L’une de ses premières missions sera certainement de mettre de l’ordre dans le pharaonique projet de comptabilité publique (à base de SAP) Chorus dont le déploiement, tout en longueur, est régulièrement vilipendé par la Cour des comptes.

En juin 2010, au moment de présenter la seconde phase de la Réforme Générale des Politiques Publiques (RGPP) dont l’informatique occupe une position centrale, François Baroin, ministre du budget, avait pré-annoncé la nomination d’un DSI de l’Etat. 300 millions d’euros d’économies sont directement attendues d’un SI à vocation centralisée.

Pour approfondir sur Optimisation des coûts

- ANNONCES GOOGLE

Close