Dell va verser 100 M$ à la SEC

Désireux de tirer un trait sur l’enquête menée par la SEC sur ses pratiques comptables au milieu des années 2000, Dell a conclu un accord amiable avec l’autorité de régulation des marchés financiers américains.

Désireux de tirer un trait sur l’enquête menée par la SEC sur ses pratiques comptables au milieu des années 2000, Dell a conclu un accord amiable avec l’autorité de régulation des marchés financiers américains. Aux termes de l’accord, le constructeur texan va payer 100M$ à la SEC. Michael Dell, le fondateur de la firme, Kevin Rollins, le CEO à l’époque, et James Schneider, l’ex-CFO, vont, quant à eux, payer respectivement des amendes de 4M$, 4M$ et 3M$ à la SEC.

Selon l’agence, Dell a manipulé ses comptes pendant de longs trimestres afin de pouvoir publier des résultats flatteurs à Well Street. L’enquête de la SEC a également montré que Dell n’a pas rendu publics les paiements effectués par Intel afin d’empêcher AMD de s’implanter chez le constructeur texan. Sans ces versements, Dell n’aurait pas atteint ses objectifs financiers entre 2002 et 2006 (selon la SEC, les versements d’Intel ont représenté jusqu’à 38% du bénéfice opérationnel trimestriel de Dell en 2006 et même 76% sur un trimestre en 2007).

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close