L'IT botte secrète de Madoff / Licencier puis remotiver / Licencier puis s'inquiéter …

Affaire Madoff : l'IT au service de l'arnaque du siècle (Securities Industry News) John Dodge signe une longue et passionnante enquête sur le système Madoff, le financier à l'origine de la plus grande escroquerie révélée par la crise.

Affaire Madoff : l'IT au service de l'arnaque du siècle (Securities Industry News)

John Dodge signe une longue et passionnante enquête sur le système Madoff, le financier à l'origine de la plus grande escroquerie révélée par la crise. Une enquête centrée sur la façon dont la société de Madoff a utilisé les systèmes d'information pour masquer son (simplissime) tour de passe-passe. Cette firme utilisait des systèmes propriétaires antédiluviens pour masquer le mécanisme (de type chaîne de Ponzi) qui a permis à l'escroc de dérober des dizaines de milliards de dollars à ses clients. Notre confrère se base sur des entretiens avec d'ex-informaticiens de la firme de Madoff.

Après les licenciements, la remotivation (Computerworld)

Gel des salaires, licenciements : ces mesures classiques des crises ont aussi des impacts sur les personnels en place, qui voient leur motivation sombrer. Ce qui n'est pas sans conséquence sur la productivité. Nos confrères ont interrogé quelques experts, dont des DSI, sur leurs recettes pour redynamiser les troupes. On trouve quelques perles, comme celle-ci piochée au chapitre "promouvoir le fun" et signée d'un spécialiste en motivation des troupes : "les gens de l'IT sont parfois les nerds du groupe. Et leur sens de l'humour peut être très potache. Mais vous devez composer avec cela". Quelques pistes intéressantes tout de même.

Après les licenciements, la vigilance (SearchSecurity)

Selon une étude de Ernst & Young auprès de 1 900 dirigeants dans 60 pays, 75 % des organisations s'inquiètent des représailles que pourraient exercer des employés récemment virés. Et, tout aussi révélateur, seulement 26 % des entreprises prennent des mesures effectives pour maîtriser ce risque. Signalons que, aux Etats-Unis, plusieurs affaires publiques ont prouvé la pertinence de cette crainte.

Palmarès : les DSI américains les mieux payés (CIO)

Bisque, bisque. En se basant sur les documents remis par les sociétés cotées au gendarme des bourses américaines, CIO établit un classement des DSI américains les mieux payés en 2008. En dehors du traitement de faveur de Randall Mott de HP (28 millions de dollars, quand même), une quinzaine de DSI de grands comptes émargent à plus de 2 m$ par an. Remarquons toutefois que ces DSI aux poches profondes cumulent souvent cette fonction avec d'autres responsabilités (responsable des opérations, de la supply chain, etc.).

Le Wiki tente de redorer son blason (Ars Technica)

Certes, l'article proposé par Ars Technica est l'œuvre d'un auteur spécialisé sur le sujet, donc forcément enthousiaste à l'égard de la technologie qu'il couve. Mais, au travers de quelques cas concrets, Alan Porter tente de balayer les objections qui sont opposées au déploiement des Wikis dans l'entreprise.

Comment SharePoint gagne peu à peu du terrain (Infoworld)

Nos confrères se font l'écho de l'accueil assez enthousiaste réservé par les développeurs à la dernière version de la technologie de portail de Microsoft, SharePoint. Ces derniers applaudissent les fonctions qui leur sont dédiées dans la version 2010 - notamment l'intégration à Visual Studio - et saluent les progrès réalisées depuis la précédente mouture (SharePoint Server 2007).

Cloud Computing : les 5 facteurs qui font la différence (blog Cnet)

Dans le grand souk né du dernier buzzword IT, le cloud computing, James Urquhart, un responsable de Cisco qui blogue chez Cnet, tente de dégager les points qui feront la différence entre tous les fournisseurs qui se précipitent vers le nouveau filon. Il identifie 5 facteurs clefs. Une grille d'évaluation peut être encore incomplète, mais qui fournit de premiers points de repères aux DSI.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close