Dell-Perot disséqué / Dell-Perot, pas assez ? / Les projets voix bégayent …

Dell-Perot : les conséquences pour l'industrie IT (Computerworld) Du fait de la nature de la cible - Perot Systems est une SSII essentiellement américaine -, nos confrères d'outre-Atlantique s'épanchent sur le dernier rapprochement en date entre un constructeur et une SSII. Un pas significatif pour Dell, qui avait déjà recruté en 2007 l'ex-directeur général d'EDS, Stephen Schuckenbrock, et qui, avec Perot, s'offre une place de choix sur les marchés de la santé et du gouvernement aux Etats-Unis.

Dell-Perot : les conséquences pour l'industrie IT (Computerworld)

Du fait de la nature de la cible - Perot Systems est une SSII essentiellement américaine -, nos confrères d'outre-Atlantique s'épanchent sur le dernier rapprochement en date entre un constructeur et une SSII. Un pas significatif pour Dell, qui avait déjà recruté en 2007 l'ex-directeur général d'EDS, Stephen Schuckenbrock, et qui, avec Perot, s'offre une place de choix sur les marchés de la santé et du gouvernement aux Etats-Unis.

Dell-Perot : encore un effort Michael ! (Business Week)

Un bon début, mais peut mieux faire. S'il veut être crédible face à un IBM ou un HP, Dell aura besoin de se renforcer encore davantage dans les services. C'est en tout cas l'avis des banquiers et analystes interrogés par Business Week. A Michael de casser (une nouvelle fois) sa tirelire. Mais là où des analystes en Europe émettent l'hypothèse d'un gros rachat sur le Vieux Continent (Atos, Logica ?), les interlocuteurs de Business Week penchent plutôt pour de petites acquisitions de complément.

Projets : les services vocaux plantent aussi (Techworld)

Il n'y a pas que les grands projets d'urbanisation des SI ou d'implantation d'un ERP qui connaissent d'importantes dérives. Menée auprès d'une centaine de grands centres de contact au Royaume-Uni, une étude met en lumière les difficultés des projets de type serveurs interactifs. Entre un quart et un tiers de ces projets ne se terminent pas dans les temps.

Brevets Linux : les arrière-pensées de Microsoft (The Register)

Il y a quelques jours, l'OIN (Open Invention Network), un groupement d'industriels dont le but est de constituer un fond de brevets afin d'éviter tout procès contre Linux, rachetait 22 brevets Microsoft. Alors geste chevaleresque du premier éditeur mondial ? Ce n'est pas du tout l'avis du directeur de l'OIN, racontent nos confrères. S'exprimant lors d'une conférence, le dirigeant décrypte ce qu'il croit être un complot de Redmond. Diantre.

La guerre SAP-Oracle... même en Ethiopie (CIO)

Thomas Wailgrum, blogueur de CIO, nous fait voyager. Toujours dans le domaine de l'ERP, son domaine de prédilection. Et de nous raconter la bataille que se sont livré Oracle et SAP sur le théâtre éthiopien. A la clef deux contrats et un match nul. Dans un second billet, le même revient sur les conférences d'annonces de résultats d'Oracle. Loin d'enchaîner les slides soporifiques mitonnés par un DAF couleur grisaille, le trio à la tête d'Oracle (Ellison-Philips-Catz) se déchaîne multipliant les aggressions verbales à l'encontre de leur cible préférée... SAP, bien sûr.

L'usine à gaz vert (Forbes)

Un peu partout dans le monde, les contraintes sur le suivi des émissions des gaz à effet de serre vont se renforcer pour les entreprises. Mais comment assurer concrètement ce reporting, s'interroge un blogueur de Forbes ? Faut-il se tourner vers les offres des grands éditeurs d'ERP ? Premiers éléments de réponse.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close