davis - Fotolia

Atos serait sur les rangs pour le rachat de Perot Systems à Dell

Atos proposerait près de 4,3 Md$ à Dell pour acquérir sa division services Perot Systems. Un rachat permettrait à Atos de tripler sa taille aux Etats-Unis et de mettre un pied sur les lucratifs marché de la santé et du secteur public aux Etats-Unis.

Selon nos confrères américains de Re/Code, la mise en vente de Perot Systems, la division services IT de Dell toucherait à sa fin et le français Atos pourrait bien remporter la mise. La SSII française, que son P.-D.G. Thierry Breton veut faire croître aux États-Unis, aurait proposé entre 4,2 et 4,3 milliards de dollars pour Perot Systems. Selon Re/Code, deux autres prétendants seraient encore en lice, la SSII américaine Cognizant Technology Solutions et le Japonais NTT Data.

La cession de Perot Systems fait partie d’un vaste plan visant à désendetter Dell pour financer le rachat à 55 milliards de dollars d’EMC, le leader mondial du stockage. D'autres activités du constructeurs seraient aussi sur la liste des cessions potentielles comme la branche logicielle issue du rachat de Quest Software ou l'activité sécurité, issue du rachat de SonicWall.

Un rachat de Perot Systems permettrait à Atos de tripler de tailler aux Etats-Unis

Perot Systems a été fondé en 1988 par Ross Perot, un homme d’affaires Texan, connu également pour avoir fondé Electronic Data Systems (EDS) en 1962 et pour avoir ensuite été candidat indépendant à la présidence américaine. Perot a fait fortune en introduisant EDS en bourse en 1968, puis en vendant la majorité de ses parts à General Motors en 1984 - EDS a depuis été racheté par HP en 2008.

Perot Systems s’est rapidement développé, avant d’être racheté le 21 septembre 2009 par Dell pour 3,9 Md$. À l’époque, la SSII texane employait plus de 23 000 salariés et réalisait un chiffre d’affaires de 2,8 milliards de dollars, notamment grâce à de grands contrats dans le domaine de la santé et du secteur public (près de 75% de ses revenus lors du rachat).

Le rachat de Perot Systems permettrait à Atos d’accroître considérablement ses activités aux USA, un des pays où la firme souhaite se développer. Déjà en décembre 2014, Atos a dépensé 1 Md € pour racheter Xerox ITO, la division outsourcing  de Xerox. Cette acquisition  lui  a permis de tripler son CA américain au 3e trimestre 2015. Mais malgré ce rachat, Atos reste un nain aux Etats-Unis. L'Amérique du Nord ne représentait ainsi qu’environ 20% du CA du groupe (hors WorldLine) au 3e trimestre 2015, contre 18,5% pour le Royaume-Uni, 16,5% pour l’Allemagne et 14,6% pour la France. Avec Perot Systems Atos triplerait encore une fois sa surface aux Etats-Unis et améliorerait aussi considérablement ses marges...

 

Pour approfondir sur SSII

- ANNONCES GOOGLE

Close