DSI en or / Atos affaibli / AOL enrichi …

Recherche DSI anglais, salaire 290 000 £ (ITpro) Quelques mois à peine après avoir pris ses fonctions, le DSI chargé de la mise en place du système de santé britannique démissionne.

Recherche DSI anglais, salaire 290 000 £ (ITpro)

Quelques mois à peine après avoir pris ses fonctions, le DSI chargé de la mise en place du système de santé britannique démissionne. Parti en octobre, son prédécesseur avait tenu plus longtemps bien qu’empêtré dans le controversé nouveau système d’information du National Health Service (NHS), très onéreux (12 millions de livres) et aux retards mémorables. Le successeur de Matthew Swindells n’est pas encore connu, mais le poste est convoité. A 290 000 £ annuel, il s’agit du plus gros salaire de fonctionnaire du royaume…

Atos fragilisé (Les Echos)

Suite du feuilleton Atos-Origin. Rappelons que la direction de la SSII s'est engagée dans une véritable guerre de tranchées avec ses deux actionnaires de référence, les fonds Centaurus et Pardus. Dans un entretien au quotidien Les Echos, Didier Cherpitel, président du conseil de surveillance, sort de sa réserve et confirme la gravité de la situation que traverse la SSII. Y compris sur le plan opérationnel. Dénouement prévu le 22 mai, lors de l'assemblée générale de la société. L'article est réservé aux abonnés ou en accès payant.

AOL s’étend dans un paysage toujours trouble (pcworld.com)

Pendant le grand bazar, les affaires continuent. Tandis qu’aucune position définitive ne semble acquise dans le jeu de dupe qui occupe Microsoft, Yahoo, AOL Time Warner, Google et News Corp, chacun poursuit ses emplettes ou pousse sa stratégie. Yahoo a récemment procédé à quelques rachats, hier Google provoquait un peu plus Microsoft en s’alliant à Salesforce.com, aujourd’hui c’est au tour d’AOL de s’agiter. Le portail américain pourrait acquérir Sphere, un moteur de recherche de blog, concurrent de technorati. Récemment, c'est l’activité pub d’AOL qui se distinguait en devenant la régie de Verizon, second opérateur télécoms américain.

Google, service physique (TechCrunch.fr)

Clé de la rapidité des recherches, la puissance de calcul de Google est répartie sur 36 sites : 19 aux États-unis, 12 en Europe, 3 en Asie, 1 en Russie et 1 en Amérique du Sud. TechCrunch présente la cartographie établie par Royal Pingdom. Ce qui permet de donner un aperçu physique des efforts nécessaires à l’existence d’Internet via une des applications les plus utilisées.

Objet mobile non identifié chez Bull (myglobull.com)

Bull se lance dans le mini disque dur amovible intelligent avec Globull… nom de baptême de ce support de 60 Go, doté d’un processeur gérant notamment le cryptage des données et l’authentification. Pour emporter partout son environnement de travail, tout en le sécurisant.

Quand Facebook menace la sécurité d’Israël (Le Monde)

On peut être militaire au sein de Tsahal et alimenter son réseau social… C’est en tout cas la dure expérience à laquelle est confrontée l’armée israélienne. Selon Le Monde, qui reprend un article de The Jerusalem Post, des photos jugées stratégiques pour la défense de l’Etat hébreux se baladent sur Facebook, postées par des soldats en opération.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close