Méga-contrat / “AMDéprime” / Pauv’ pomme / Niche à start-up …

Trois consortiums pour le méga-contrat de l'AP-HP (Les Echos) Dénoncé en décembre dernier, le plus gros contrat de l'informatique hospitalière de l'Hexagone est de nouveau en jeu. Trois candidats sont en lice pour la mise en place d'un système d'information patient (autrement dit un SI centré sur les dossiers médicaux personnels), racontent Les Echos. Le Belge Agfa a lâché Accenture, pour faire équipe avec Capgemini.

Trois consortiums pour le méga-contrat de l'AP-HP (Les Echos)

Dénoncé en décembre dernier, le plus gros contrat de l'informatique hospitalière de l'Hexagone est de nouveau en jeu. Trois candidats sont en lice pour la mise en place d'un système d'information patient (autrement dit un SI centré sur les dossiers médicaux personnels), racontent Les Echos. Le Belge Agfa a lâché Accenture, pour faire équipe avec Capgemini. Ce premier consortium affronte Atos-Origin (qui mise sur une solution Open Source) d'un côté, et l'éditeur Cerner associé à IBM de l'autre. Cet article est en accès payant ou réservé aux abonnés.

AMD déçoit, licencie et affole les marchés (Financial Times)

Sévère désillusion pour AMD, qui vient d'annoncer un recul inattendu de ses ventes au cours du trimestre qui vient de s'achever. Un tassement qui affecte toutes ses lignes d'activités, et qui va se traduire par le licenciement de 10 % de ses 16 800 salariés. Les analystes se perdent en conjectures pour déterminer si cette mauvaise performance résulte avant tout des faiblesses de la gamme de produits du concurrent d'Intel ou d'un retournement de la conjecture économique. Cette annonce a entraîné le recul des valeurs technologiques à Paris, signalent Les Echos.

Apple : la pomme, c'est moi (Wired.com)

Sombre histoire entre Apple et Big Apple, autrement dit la ville de New-York. Cette dernière voulait utiliser un logo en forme de pomme pour inciter ses citoyens à un comportement plus éco-responsable. Sauf que le constructeur informatique estime que ladite campagne d'information amène une confusion dans l'esprit du public, du fait de l'utilisation du fruit associé à sa marque. Vouloir s'approprier l'exploitation iconographique de la pomme, c'est un peu prendre les gens pour des poires.

La virtualisation du poste de travail, niche à start-up (Infoworld.com)

Nos confrères d'Infoword signalent l'apparition de deux nouvelles offres de virtualisation des postes de travail. La première, basée sur l'exploitation de clefs USB, est l'oeuvre de la start-up MokaFive. La seconde, qui s'affiche dans un navigateur, a été conçue par StoneWare, un éditeur jusque là spécialisé dans les portails Internet. Une façon pour ces jeunes sociétés de prendre place sur un terrain de bataille en devenir, où manoeuvrent des géants comme Microsoft, Citrix ou VMWare. Un classique du développement des jeunes sociétés technologiques américaines, qui misent de plus en plus sur un rachat par un plus gros poisson.

Guerre des OS : les idolâtres déploient leurs arguments (Computerworld.com)

C'est un classique des débats entre passionnés d'informatique. Quel est le meilleur système d'exploitation pour le poste de travail ? Ironiquement, le débat actuel sur Vista redonne pertinence à ce débat un peu suranné. Computerworld apporte un nouvel éclairage sur ce sujet rebattu, en demandant à quatre utilisateurs convaincus de la supériorité de leur OS préféré de défendre les raisons de leur choix.

Supercalculateurs : IBM carbure à l'eau (News.com)

Les problèmes de refroidissement d'architectures de plus en plus denses ont poussé les grands des serveurs à mettre au point des options permettant aux entreprises de maîtriser la chaleur dans leur datacenter. Avec son Power 575 (maximum 448 coeurs), IBM franchit un pas supplémentaire en proposant en standard le refroidissement à eau, directement intégré au coeur de la machine (les plaques entre lesquelles circule le liquide étant collées au processeur). A la clef, une réduction importante de la consommation électrique totale.

Yahoo fait du PeopleSoft (Marketwatch.com)

Dans une lettre ouverte, le Pdg de Yahoo, Jerry Yang, et le président de son conseil d'administration, Roy Bostock, persistent à rejeter l'offre de Microsoft. Rappelons que, le week-end dernier, Steve Ballmer, le Pdg de l'éditeur, avait écrit au conseil d'administration de sa cible pour lui signifier qu'il ne comptait pas relever son offre de rachat. Pour Therese Poletti, de MarketWatch, la stratégie de Jerry Yang sur ce dossier rappelle celle de Craig Conway, le Pdg de Peoplesoft au moment de l'OPA inamicale d'Oracle. C'est dire tout le bien qu'elle en pense.

Pour approfondir sur Opérateurs et intégrateurs réseaux

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close