HP a réduit ses investissements en R&D à la portion congrue

Bien peu.

Bien peu. Entre 1987 et 2012, HP a considérablement réduit ses investissements de recherche et développement, en part de chiffre d’affaires. Il y a 25 ans, le groupe consacrait plus de 11 % de son chiffre d’affaires à la R&D, soit un peu plus de 900 M$. L’an passé, HP a investi dans le domaine quelque 3,4 Md$ soit... moins de 3 % de son chiffre d’affaires. Le

Mercury News,

qui relève cette situation, souligne que le groupe fait ainsi bien moins que ses pairs de la Silicon Valley, là où les «vingt plus grosses entreprises technologiques consacrent au moins 10 % [de leur chiffre d’affaires] à la R&D et beaucoup plus de 20 %.» Sans aller jusqu’à établir un lien entre cette contraction et la situation commerciale de HP, nos confrères soulignent que certains analystes s’inquiètent d’une menace sur le statut «légendaire» du groupe.  Pour l’un d’entre deux, Rob Enderle, «ce que cela signifie, c’est qu’alors que d’autres entreprises comme Cisco et IBM continuent d’avancer, ils prennent du retard.» Oracle consacrerait ainsi plus de 12 % de son CA à la R&D; NetApp plus de 14 %; Intel près de 20 %; VMware près de 22 %; Juniper Networks, plus de 25 %. Et nos confrères de relever que Meg Whitman elle-même estime que «la R&D est le fluide vital» des activités de HP. Un contre-exemple toutefois : Apple, qui ne consacre qu’un peu plus de 2 % à la R&D. Un porte-parole de HP a d’ailleurs réagit à l’analyse du

Mercury News pour assurer que «l’innovation est bien vivante et se porte bien chez HP.»  

Pour approfondir sur Constructeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close