Autonomy : HP se débarrasse d'un cadavre caché dans le placard

Bien maigre consolation pour HP. Autonomy, filiale du groupe californien, vient d'annoncer la vente des actions qu'il détenait encore dans Blinkx, un moteur de recherche spécialisé dans la vidéo, perdu de vue depuis le milieu des années 2000. La technologie est notamment utilisée par AOL. La vente de 45,7 millions de titres a rapporté 84,5 millions de dollars au groupe.

Bien maigre consolation pour HP. Autonomy, filiale du groupe californien, vient d'annoncer la vente des actions qu'il détenait encore dans Blinkx, un moteur de recherche spécialisé dans la vidéo, perdu de vue depuis le milieu des années 2000. La technologie est notamment utilisée par AOL.

La vente de 45,7 millions de titres a rapporté 84,5 millions de dollars au groupe.

La vente de ces actions résulte de la volonté de HP "de se concentrer sur ses priorités stratégiques", explique un porte-parole du groupe tout en langue de bois.

Elle permet au Californien de gagner un peu d'argent avec sa filiale rachetée environ 11 Md$ en 2011.

Rappelons que, depuis, HP a reconnu avoir surpayé son emplette de près de 5 Md$, en raison de fraudes comptables à grande échelle menées par l'ex-direction d'Autonomy.

En plus d'être éloigné de la stratégie de HP, Blinkx cache surtout une vieille connaissance des dirigeants du groupe californien, à savoir le fondateur d'Autonomy, Mike Lynch. Débarqué après le rachat de sa société et aujourd'hui en bisbille avec HP en raison des accusations de fraude formulées par le groupe américain, ce dernier détient près de 6 % de Blinkx. Il est par ailleurs membre du conseil d'administration (avec le titre de directeur non-exécutif) de cette société anglaise cotée au London Stock Exchange.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close