Econocom signe officiellement le rachat d’Osiatis

Econocom a officiellement signé l’accord officialisant l'acquisition de la majorité du capital d’Osiatis, a annoncé ce jour la SSII. Dans le cadre de cette opération, Econocom prend possession de 51,9% d’Osiatis en rachetant l’intégralité des titres du premier actionnaire d’Osiatis, la société BML Belgium de Walter Butler, ainsi que les parts des autres dirigeants Robert Aydabirian, Jean-Maurice Fritsch, Bruno Grossi et Laurent Parquet, comme l'annonce d'avril dernier l'indiquait.

Econocom a officiellement signé l’accord officialisant l'acquisition de la majorité du capital d’Osiatis, a annoncé ce jour la SSII. Dans le cadre de cette opération, Econocom prend possession de 51,9% d’Osiatis en rachetant l’intégralité des titres du premier actionnaire d’Osiatis, la société BML Belgium de Walter Butler, ainsi que les parts des autres dirigeants Robert Aydabirian, Jean-Maurice Fritsch, Bruno Grossi et Laurent Parquet, comme l'annonce d'avril dernier l'indiquait. 

Après l’acquisition de ce bloc de contrôle, Econocom entend déposer un projet d’offre publique d'achat sur l’ensemble des titres qui ne lui appartiennent pas encore. Cette transaction s’effectuera selon les mêmes modalités que lors de la première transaction, à savoir «une action Econocom Group majorée d'une soulte de 4,00 € par action Osiatis», indiquent les deux SSII. 

Une fois le rapprochement entre les deux entités finalisé, Econocom devrait réaliser un CA de quelque 2 milliards d’euros, «dont 650 millions dans le domaine des services numériques aux entreprises» et compter quelque 8 000 employés dans le monde. 

Avec le rachat d'Osiatis, Econocom entend renforcer son positionnement «comme partenaire de référence des entreprises dans l'intégration technologique et financière de leurs solutions numériques avec une expertise accrue dans les services, notamment dans le domaine du Cloud et dans les solutions applicatives». Le spécialiste des services d’intégration s’ouvre également à de nouveaux marchés, comme le Brésil et l’Autriche.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close