Horreur, l’électronique se met à l’informatique…

Ce matin, sur France Info, j’entendais une personne, apparemment rattachée aux services administrifs de la mairie de Lille, indiquer, au sujet des machines à voter électroniques, qu’il n’y a rien à craindre : » c’est de l’électronique, pas de l’informatique. » Sous entendu, pas de risque de piratage ni de détournement.

Ce matin, sur France Info, j’entendais une personne, apparemment rattachée aux services administrifs de la mairie de Lille, indiquer, au sujet des machines à voter électroniques, qu’il n’y a rien à craindre :  » c’est de l’électronique, pas de l’informatique.  » Sous entendu, pas de risque de piratage ni de détournement.

Ce matin, sur France Info, j’entendais une personne, apparemment rattachée aux services administrifs de la mairie de Lille, indiquer, au sujet des machines à voter électroniques, qu’il n’y a rien à craindre :  » c’est de l’électronique, pas de l’informatique.  » Sous entendu, pas de risque de piratage ni de détournement. Si j’étais naïf – ce que je peux tout de même être parfois, comme tout le monde – je l’aurais volontiers crue. A moins que ne m’en dissuade un téléviseur Philips LCD 32 pouces flambant neuf. En effet, j’ai, aujourd’hui, sauté le pas vers cette technologie moderne – oui oui, seulement aujourd’hui; étonnant pour un journaliste du monde des nouvelles technologies -, jeté mon dévolu sur le 32PFL7562 de Philips, séduit que j’ai pu être par ses qualités étalées en magasin. Passons la dessus rapidement : je me suis prêté à de nombreux tests inquiétant le vendeur.
Mais arrivé chez moi avec le dit téléviseur, j’ai été pétrifié d’horreur : le manuel stipule qu’il possible de mettre à jour le firmware de l’appareil ! Horreur, l’informatique rattrape au col l’électronique grand public ! Serais-je, une fois de plus, bêta testeur à l’insu de mon plein gré ?
Force est de constater que oui. J’ai beau lire et relire de long en large le manuel du 32PFL7562 – bien ou pas bien nommé, passons sur l’absurdité des références -, rien n’y fait : j’ai correctement effectué la mise à jour de l’appareil mais il est, depuis, bloqué en mode « Magasin »; mes rélgages de l’image ne sont pas enregistrés. Promis, demain, j’appelle le SAV. Mais mes interlocuteurs disposeront-ils de manuels plus à jour ?
Allez, je l’avoue : j’ai le culot de prétendre savoir lire un mode d’emploi. Et celui de reconnaître que, en l’occurence, cela ne suffit pas à me sortir d’affaire. Si l’électronique grand public suit le chemin pris de longue date par l’informatique, où va-t-on ?

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close