IBM se renforce dans la détection de fraudes avec Trusteer

IBM a annoncé le rachat de la société israélienne Trusteer, spécialisée dans la protection des transactions en ligne et de la détection de fraudes. Les deux sociétés vont faire laboratoire commun.

IBM poursuit ses emplettes dans la sécurité. Big Blue a annoncé ce 15 août son intention de racheter la société israélienne Trusteer, spécialisée notamment dans la détection de fraudes, dans la sécurité des transactions et dans la protection contre toutes formes de malwares. Basé à Boston ainsi qu’à Tel-Aviv, Trusteer revendique plusieurs centaines de banques et d’institutions financières clientes. Si le montant de la transaction n’est pour l’heure pas officiellement communiqué, Reuters, qui cite des sources proches des négociations évoque un rachat conséquent de près de 1 milliard de dollars. Ce qui, toujours selon l’agence de presse, en ferait la seconde plus grosse acquisition d’IBM dans le secteur de la sécurité depuis ISS (Internet Security Systems) en 2006 (1,3 Md$). Ce rachat reste en revanche le plus important en valeur réalisé dans ce pays, dont les intérêts technologiques restent très convoités par les ténors du IT américains.
Trusteer développe une technologie intelligente en mode Saas de détection et de prévention des menaces et des fraudes depuis le poste de travail ou encore les terminaux mobiles. Trusteer est capable d’analyser le comportement d'une application, de données ou encore du réseau et d’y détecter un tentative de fraude ou encore d’attaque.  Ses outils sont logiquement utilisés dans le domaine du commerce électronique, via la solution eCommerce Fraud Prevention. Ainsi, indique IBM, avec Trusteer, Big Blue enrichit son porte-feuille d’outils de protection de fraude en ligne, de protection des transactions sur mobiles, de protection contre les attaques persistantes avancées, ainsi que d’une offre de sécurité Saas.
Ce rachat débouchera également sur l’ouverture d’un laboratoire commun entre IBM et Trusteer qui réunira une équipe de quelque 200 ingénieurs qui travailleront sur la sécurité des environnements mobiles. IBM disposait déjà de centres de R&D en Israël.
La transaction devrait être finalisée au troisième trimestre 2013.

Pour approfondir sur Editeurs

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close