AWS tousse, le Web montant chute

Une panne d’Amazon Web Services durant quelques minutes dimanche vers 16h, heure de la Côte Est, a mis à mal les étoiles montantes du Web, s’appuyant quasiment exclusivement sur la plate-forme d’Amazon pour proposer leurs services.

Qu’ont en commun Airbnb, le site de locations de vacances entre particuliers, Instagram, Vine et Netflix ? Dimanche dernier, leurs services ont été inaccessibles pendant une heure. La cause : une panne durant l'après-midi sur l'infrastructure d'Amazon Web Service qui a entrainé dans sa chute ces sites emblématiques ainsi que des centaines d'autres sites plus confidentiels.

La panne est apparue au sein du datacenter d’AWS situé en Virginie du Nord, et du service EBS (Elastic Block Store), qui fournit des services de stockage en mode bloc utilisables par les instances Amazon EC2. Selon Amazon, un incident réseau a déclenché des opérations massives de resynchronisation des volumes EBS dans la zone « US-East-1 ». Cette resynchronisation a créé une pénurie de capacité dans l’une des zones de disponibilité US-East-1, ce qui a affecté la création de nouveaux volumes EBS ainsi que le rythme auquel la société à pu resynchroniser et récupérer les volume EBS affectés.

 Ce n’est pas la première fois qu’EBS cause des problèmes à Amazon et à ses clients. Le service avait déjà été mis en cause lors de la panne massive qui en avril 2011 avait paralysé les services d’AWS, et dont avait souffert Reddit. L’ancien administrateur système de Reddit expliquait d’ailleurs en termes imagés qu’il pensait de cette méthode de stockage, trop peu fiable et responsable selon lui de 80 % des pannes de son ex-employeur. A la suite d’une autre panne importante en décembre 2012, EBS a de nouveau été montré du doigt par un autre client d’AWS.

Las, Amazon n’a pas modifié le fonctionnement d’EBS et continue de le vendre comme fournissant « des volumes de stockage prévisibles, hautement disponibles et fiables. » Et à le recommander à ses clients dès qu’ils ont besoin d’une base de données, soit la quasi-totalité des sites Web actuels. Dominant sur le cloud d’infrastructure et de plate-forme, Amazon Web Services ne peut pourtant pas se permettre de se mettre à dos tous ses clients. Cette dernière panne a été longuement commentée et fait l’objet de moqueries importantes sur Twitter, non seulement à l’encontre des services concernés, mais également à l’encontre de leur prestataire.

 

 

Pour approfondir sur Stockage en Cloud

- ANNONCES GOOGLE

Close