Orange, doué pour l’optimisation fiscale

Selon BFM TV, Orange aurait longuement usé de l'optimisation fiscale, réussissant ainsi à éviter l'impôt sur les bénéfices des entreprises durant dix ans.

Selon BFM TV, Orange aurait longuement usé de l'optimisation fiscale, réussissant ainsi à éviter l'impôt sur les bénéfices des entreprises durant dix ans. Nos confrères affirment ainsi que celui qui s’appelait encore il y a peu France Télécom «n’a pas payé d’impôts sur les bénéfices des sociétés pendant 10 ans... précisément de 2000 à 2010 ». Et ce, précisent-ils, tant que pour la maison mère que pour ses filiales dans l’Hexagone.

Dans le détail, le groupe aurait économisé plus d’un milliard d’euros par an en déduisant ses pertes - notamment de 2001 et 2002 - de l’impôt sur les bénéfices des années suivantes, puis en générant une perte fiscale de près de 10 Md€ en intégrant une holding, Cogecom, dépréciée de plus de 11 Md€. Une opération contestée par l’administration fiscale, avec succès en première instance. Un jugement dont le groupe a annoncé faire appel fin juillet, mentionnant un exercice motivé «par la volonté de simplifier son organisation ».

Orange a indiqué à BFM TV disposer d’un déficit fiscal reportable d’un montant total de plus de 24 Md€ à fin 2006, et prévoir de le consommer totalement d’ici fin 2015. Mais l’opérateur a souligné s’être acquitté de «plus de 4 Md€ pour 2012» de taxes diverses et variées.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close