Oracle annonce ses services de Cloud

Le géant du logiciel a annoncé hier le lancement de ses services en nuage avec notamment l'arrivée d'un service de PaaS Java basé sur WebLogic, ainsi que plusieurs applications en mode SaaS. La disponibilité de l'offre ne devrait toutefois arriver que dans les prochains mois.

“Après près de sept années d’efforts sans concession d’ingénierie et d’innovations et plusieurs acquisitions stratégiques, un investissement de plusieurs milliards de dollars, nous annonçons le cloud le plus complet de la planète ». C’est ainsi que Larry Ellison, toujours modeste, a annoncé cette semaine les débuts de l’offre de cloud d’Oracle, une offre qui comprend notamment un service de PaaS, un service de base de données en cloud, des services de réseau social, et plusieurs offres applicatives en mode SaaS.

Pour l’instant en version bêta limitée, ces services ne seront toutefois pas disponibles avant plusieurs mois. StrategiesCloud a ainsi tenté de s’enregistrer sur le service et a vu s’afficher le message suivant : « Vos informations vont être placées dans une file d’attente pour accéder aux services de façon contrôlée. Nous provisionnerons les services Java et base de données au cours des prochains mois. Nos services applicatifs Fusion seront disponibles peu de temps après ». On peut être le cloud le plus complet de la planète et savoir se faire désirer…

Un PaaS basé sur Oracle DB et Oracle WebLogic

Le cœur de l’offre annoncé par le géant de Redwood Shores est Oracle Platform Services, sa plate-forme PaaS basée sur ses composants Middleware, notamment le serveur d’applications Oracle WebLogic. WebLogic fournit le support de Java et de multiples framework de développement dont Spring, Hibernate et EclipseLink. Pour la partie ateliers de développement, Oracle s’appuie sur JDeveloper, Eclipse et NetBeans. Outre Java, Oracle Platform Services supporte PHP, Ruby et Python. La partie SGBD est assurée par un service de base de données basé sur la base Oracle. Oracle met aussi en avant un framework de services pour la conception d’applications mobiles, un service de partage de document et un service analytique pour permettre le partage de rapports et tableaux de bord via le cloud. L’ensemble de ces services tournent sur des plates-formes d’infrastructure exalogic et exadata

 

L'architecture générale des services de cloud d'Oracle.

Des applications Oracle en mode SaaS

Outre le futur service de PaaS, Oracle a aussi annoncé la disponibilité sur le cloud de plusieurs de ses grandes applications, dont Oracle ERP (Finances, gestion de projet, gestion des approvisionnements, GRC…), Oracle HCM (gestion des RH, gestion des compétences, paie…), ainsi que des applications de gestion des ventes et du marketing (notamment planning, gestion des leads) et de gestion de la relation client (centre de contact, gestion des connaissances, gestion des e-mails entrant et sortant…). Enfin l’éditeur a aussi annoncé le lancement d’Oracle Cloud Social Services, une offre de réseau social clé en main pour les entreprises, avec des services de marketing social, de gestion d’informations et d’interactions…

Pas de prix, pas de date de disponibilité ferme

Aucun prix n’a été communiqué pour l’instant. Il est donc difficile de savoir si les services d’Oracle seront compétitifs. Une chose est certaine, le numéro un mondial du Middleware est en retard de 4 ans sur le PaaS par rapport à Microsoft et de plus de deux ans sur un concurrent direct comme Salesforce. Il est aussi un peu en retard sur sa nemesis traditionnelle, IBM, qui teste en version bêta sa plate-forme PaaS depuis l’automne 2011 et a annoncé une version bêta publique en mai. Et par charité, on ne chiffrera pas les retards vis-à-vis de nouveaux entrants sur le marché du PaaS comme Red Hat, VMware ou Engine Yard. Comme l’expliquait un ancien premier ministre, la route est droite, mais la pente est raide…

 

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close