Cloud : Cheops Technology va doubler sa capacité d'hébergement à Bordeaux

Basée à Bordeaux, la SSII Cheops a fait le pari depuis plusieurs années du développement de ses offres managées et de ses offres de cloud. Avec un an d’avance sur son planning, elle a annoncé la construction d’un son second datacenter sur son site de Canéjan afin de faire face à la montée en puissance de ses opérations.

Pour faire face à la prochaine saturation de son centre de traitement et de stockage de données, Cheops Technology a décidé d’investir 2 M€ dans la construction d’un second datacenter sur le site de Canéjan, près de Bordeaux. Spécialisé historiquement dans l’intégration et l’infogérance de systèmes informatiques, Cheops a fait assez tôt le pari du cloud, un pari qui a séduit de multiples clients puisque la firme héberge des productions de grands clients comme CDiscount, Cultura ou Yves Rocher (qui a récemment décidé de basculer l’intégralité de sa production sur les infrastructures x86 et Itanium de Cheops). L'investissement avoisine les 2 millions, dont environ 200 000 euros seront apportés par une subvention du conseil régional. Pour accompagner la croissance de son activité infogérance, Cheops technology prévoit de recruter une soixantaine de personnes au cours des trois prochaines années.

La nouvelle salle sera une réplique exacte de la première située elle aussi près du siège à Canéjan. Elle s’appuiera largement sur des composants d’infrastructure fournis par HP et EMC et fera usage de système d’alimentation et de refroidissement fournis par Schneider Electric. Cheops inaugure ce second datacenter avec un an d’avance sur le calendrier prévisionnel. Comme le précédent, il sera relié à un site de secours situé sur un datacenter mutualisé dans le quartier de Bordeaux-Lac distant de quelques kilomètres via des liaisons en fibre noire allumées par Cheops.

Nicolas Leroy-Fleuriot, le PDG de Cheops Technology, a pris le virage du cloud dès 2009.

Selon Nicolas Leroy-Fleuriot, le PDG de Cheops Technology, « les différences [entre grands comptes et PME] tendent à s'estomper. En fait, de plus en plus de PME se dotent d'ERP, de progiciels, de solutions intégrées à l'instar des grandes entreprises. Elles ont besoin d'un système d'information performant, fiable,  évolutif, réactif et disponible 24h sur 24 et 7 jours sur 7. Pour que leur système d'information soit compétitif, il leur faudrait mobiliser des ressources humaines en conséquence et cela reviendrait très cher. L'externalisation apparaît alors comme une alternative logique et stratégique. Le Cloud, véritable rupture technologique, répond à ces exigences. C'est un formidable outil de variabilisation des coûts pour ces entreprises. »

Trois offres cloud dans la gamme iCod

L’offre iCod élaborée par la SSII propose plusieurs services dont des service de production informatique (fourniture de puissance informatique, de capacité de stockage de services de sauvegarde, avec de multiples niveaux de SLA et une facturation par unités d'œuvres. Elle est complétée par une offre de reprise après désastre, baptisée iCod PRA, qui permet à des entreprises de disposer d’une infrastructure de secours dans le cadre de la mise en œuvre de leur plan de reprise d'activité, le tout avec l’assistance des équipes de Cheops. Enfin, la dernière née des offres iCod est l’offre iCod PC qui est une offre de Desktop as a Service, permettant à une entreprise de confier la production et l’exploitation de ses postes de travail en mode virtualisé à Cheops. Selon Nicolas Leroy-Fleuriot, 71 entreprises utilisent actuellement les services des offres iCod.

Pour accompagner la croissance de son activité infogérance, Cheops prévoit de recruter une soixantaine de personnes au cours des trois prochaines années.

Pour approfondir sur Applications et services

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close