Le VDSL2 dope les débits de la boucle locale

Depuis le 1er octobre, les FAI peuvent activer le support du protocole VDSL2 sur le réseau cuivré de France Télécom. Résultat : des débits en très forte hausse pour les accès Internet.

Depuis hier, les fournisseurs d’accès internet et opérateurs français ont officiellement le droit d’activer leurs services VDSL2. Cette ultime évolution des standards DSL est conçue pour doper les performances de transmission sur les réseaux cuivrés pour les clients dont la distance au répartiteur (DSLAM) est inférieure aux 1 000 premiers mètres. En théorie, pour un client situé à moins de 500 mètres du DSLAM, le débit maximal en téléchargement peut passer de 25 Mbit/s à plus de 100 Mbit/s. Plus intéressant encore, VDSL2 dope les capacités en « upload », traditionnellement très faibles en ADSL2+. Un utilisateur situé à moins de 500 mètres du répartiteur peut ainsi espérer des débits en upload dépassant les 60 Mbit/s contre 1 Mbit/s en ADSL2+. Ce débit tombe à 25 Mbit/s aux environ de 700 mètres et à 3Mbit/s aux environs de 1 km.

Le point intéressant du VDSL2 pour les clients proches du DSLAM est que les débits en download et en upload mettent la technologie hors de portée des actuelles offres SDSL. Le VDSL2 pourrait donc singulièrement améliorer les débits auxquels peuvent prétendre les professionnels et les PME. La technologie devrait aussi profiter aux clients grand public puisque SFR et Free ont annoncé hier la disponibilité de la technologie au même prix que leurs offres ADSL2+ actuelles. Orange devrait de son côté dévoiler ses tarifs et sa stratégie pour le VDSL2 vers la mi-octobre.

Montée en puissance du FTTH

Le lancement des offres VDSL2 s’accompagne chez SFR et Free d’une montée en débit des offres fibrées. Free a ainsi annoncé hier que ses abonnés fibre disposent désormais de débits maximum en download de 1 Gbit/s et de 200 Mbit/s en upload, soit mieux que les meilleures offres câblées actuellement disponibles. SFR, de son côté, propose désormais des débits en download et en upload de 1 Gbit/s et de 300 Mbit/s. Ces débits ne sont accompagnés d’aucune garantie de service pour les particuliers, mais il est probable que ces offres seront déclinées dans des versions plus « qualitatives » pour les professionnels et les PME. Orange n’a à ce jour pas fait évoluer son offre Fibre.

Notons toutefois qu’alors que Free propose un accès fibre isolé pour chacun de ses abonnés, Orange et SFR ont misé sur la technologie GPON qui mutualise une capacité entre un groupe d’abonnés. Dans tous les cas, il faut noter que les nœuds de raccordement ne sont en général alimentés « que » par une liaison fibre à 10 Gbit/s et que ce débit sera donc partagé entre les centaines d’abonnés raccordés à un même nœud. La promesse d’un débit d’un Gigabit n’est donc toutefois que très relative.

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close