BlackBerry cherche d'autres repreneurs

Selon Reuters, BlackBerry serait en discussion avec Cisco, Google et SAP. Une alternative à son rachat par son principal actionnaire, Fairfax Financial Holdings, qui a précédemment fait une offre le valorisant à environ 4,7 Md$.

Se référant à des sources anonymes, nos confrères de Reuters révèlent que le Canadien a sollicité de nombreux partenaires stratégiques potentiels, dont Intel, LG et Samsung pour venir à son secours. Aucun de ceux-ci n’a formulé de commentaire et BlackBerry s’est contenté laconiquement de rappeler qu’un comité spécial est depuis plusieurs mois à la recherche «d’alternatives stratégiques.»

Parallèlement, des actionnaires ont engagé des procédures à l’encontre de BlackBerry, de son Pdg Thorsten Heins, et de son directeur financier, Brian Bidulka. L’un d’entre eux en particulier, Marvin Pearlstein, accuse ceux-ci, dans une plainte déposée le 4 octobre, d’avoir formulé des affirmations «trompeuses», entre l’automne 2012 et le 20 septembre 2013, ou encore d’avoir omis de communiquer des informations pertinentes pour la prise de décision. En particulier, Marvin Pearlstein reproche à BlackBerry de n’avoir pas informé les investisseurs que «l’entreprise n’était pas sur la voie de la reprise et du retour à un statut d’acteur leader de l’industrie des communications sans fil.» Selon lui, durant cette période, ceux qu’il poursuit en justice «ont notamment réussi à tromper les investisseurs quant à la capacité de BlackBerry 10 à conduire à la reprise et à la revitalisation» de l’entreprise.

S'appuyant sur le communiqué de presse de BlackBerry du 20 septembre dernier quant à sa situation financière, il estime que ce n’est qu’à cette date que l’entreprise a fait part de sa santé réelle.

Pour approfondir sur Mobilité

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close