RIM envisage de nommer un nouveau président

Confronté à une situation difficile, notamment du fait de l’échec commercial de sa tablette PlayBook, RIM envisagerait désormais la nomination d’un directeur indépendant à la tête de son conseil d’administration.

Confronté à une situation difficile, notamment du fait de l’échec commercial de sa tablette PlayBook, RIM envisagerait désormais la nomination d’un directeur indépendant à la tête de son conseil d’administration. 

Selon le projet, dévoilé par nos confrères du quotidien canadien Financial Post, et rapporté par le Financial Times, les deux co-PDG de RIM renonceraient à leurs titres de co-présidents du conseil d’administration. Barbara Stymiest serait favorite pour leur succéder à la tête du conseil d’administration du Canadien. Un comité doit finaliser l’étude de la gouvernance de RIM et formuler ses recommandations d’ici à la fin du mois de janvier. 

De quoi, peut-être, répondre à la pression d’investisseurs mécontents des récentes performances de l’entreprise.  

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close