Dassault Systèmes manque ses objectifs au T3

Le groupe français a annoncé qu’il n’atteindrait pas ses objectifs au troisième trimestre, à cause d’un décalage des décisions d’investissements, notamment.

A l’occasion de la publication de ses résultats préliminaires, Dassault Systèmes a annoncé ce lundi qu’il réaliserait pour son troisième trimestre 2013 des résultats inférieurs à ses objectifs. Sur la période, le groupe français, spécialisé dans la PLM (Product LifeCycle Management) et la modélisation 3D, a annoncé un chiffre d’affaires de 496 millions d’euros (norme non-IFRS), en hausse de 4% alors qu’il s’attendait à une progression comprise entre 8 et 9% à 520 millions d’euros.

« Bien que le trimestre se soit déroulé conformément à nos attentes jusqu’aux derniers jours de septembre, je suis au regret de devoir annoncer que nos résultats préliminaires sont inférieurs à nos objectifs de chiffre d’affaires et de BNPA et je vous prie de m’en excuser», a indiqué Thibault de Tersant, directeur général adjoint, Affaires financières, chez Dassault Systèmes, dans un communiqué de presse.

Selon lui, deux facteurs expliquent ces résultats, moins bons que prévu, un premier lié à une «déception» et l’autre plutôt «à une bonne nouvelle». Ainsi, souligne-t-il, ce delta de 24 millions d’euros est le résultat de décalages «dans les tous derniers jours du trimestre, de transactions qui devaient être clôturées à la fin de celui-ci». Preuve d’un ralentissement des décisions d’investissement. A cela s’ajoute également une modification des modalités d’achat dans les entreprises. Ainsi, si sur la période, les contrats ont bien été finalisées, les entreprises ont opté pour la location de licences au lieu de les acquérir. «Bien que les locations de licences procurent un accroissement de chiffre d’affaires sur longue période et qu’il s’agisse d’un modèle économique aligné avec les offres de solutions « Cloud » que nous préparons, ces décisions prises tardivement dans le trimestre ont eu un effet négatif sur le niveau de notre chiffre d’affaires», résume le responsable financier du groupe.

Ainsi le CA nouvelles licences connait une baisse de 10% pour une hausse de 8% pour les logiciels récurrents (77% du CA total logiciel sur la période), au troisième trimestre. Pour le quatrième trimestre, le groupe de Bernard Charlès, son directeur général, indique «envisager d’ajuster» ses objectifs et vise une «fourchette basse» de ses estimations, à 565 millions d’euros, tablant sur une progression de 5%.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close