STS Group se déclare en cessation de paiements

Faute d’avoir réussi à renégocier ses dettes, le groupe a du procéder à une déclaration de cessation des paiements. Seuls STS, Risc, Deal IT et Risc IT Solutions sont concernés.

C’est un échec. Comme l’indique STS Group dans un communiqué, « les procédures de conciliation ouvertes voici plus de 12 mois n’ont pas permis de finaliser un accord avec l’ensemble des créanciers » de STS, de Risc Group, de Deal IT et de Risc IT Solutions. Navaho, avec lequel STS misait pour un renouveau début 2012 sur des offres de Cloud privé externalisé, de téléphonie sur IP et de bureautique, n’est pas concerné.

STS Group avait indiqué travailler à la restructuration de ses dettes fin février dernier, avec un certain optimisme. Un accord ayant été annoncé pour les dettes sociales et fiscales tandis que les discussions étaient encore en cours pour les dettes obligataires. Le Tribunal de commerce avait alors accepté d’accorder quelques mois à l’entreprise pour publier ses comptes pour 2011. Mais fin avril, STS avait du demander un délai supplémentaire, faute d’accord finalisé pour la restructuration de ses dettes.

Le 24 octobre, en l’absence d’accord, le groupe a donc été contraint de se déclarer en cessation de paiement, aux côtés de trois de ses filiales : « le montant des passifs exigibles [est] supérieur aux actifs réalisables et disponibles à court terme. » Le Tribunal de commerce de Nanterre a ouvert une procédure de redressement judiciaire avec période d’observation de 6 mois « portant au 1er octobre la date de cessation des paiements ».

Dans un communiqué, les quatre structures concernées « précisent à l’attention de salariés, fournisseurs, clients et autres partenaires économiques que l’activité se poursuit dans ce nouveau cadre juridique. »
Prochain rendez-vous avec le tribunal de commerce : le 19 décembre prochain.

Pour approfondir sur SSII

- ANNONCES GOOGLE

Close