Silver Peak table sur les appliances virtuelles pour doper le WAN

Silver Peak, historiquement connu dans le monde du stockage, se développe sur le marché de l'accélération et de l'optimisation WAN avec ses appliances virtuelles.

L’américain Silver Peak s’est historiquement fait connaître pour ses appliances d’accélération du trafic stockage, au point que ses équipements sont aujourd'hui référencés aux catalogues de constructeurs comme Dell, EMC, NetApp ou Hitachi Data Systems. Spécialiste de l’accélération des trafics FC, FCIP, iSCSI, CIFS et NFS, Silver Peak a peu à peu élargi sa partition à d’autres domaines, au point qu’il est aujourd’hui à même de traiter la plupart des problématiques d’accélération de trafic WAN, une transformation qui en fait un concurrent direct d’un acteur comme Riverbed.

 

Une réduction moyenne de 20 fois des temps de réplication entre sites

Fonctions essentielles d'une appliance Silver Peak

Comme l’explique Éric Leblanc, le responsable de la firme pour la zone France et Europe du Sud, la plupart des entreprises ont mené des grands projets de consolidation de leurs datacenter et aujourd’hui le besoin des agences et des filiales est d’accéder à ces données avec des niveaux de performances acceptables.  La centralisation des données pose aussi la question de la sauvegarde distribuée depuis les agences vers les datacenters. Autant de problématiques que les appliances du constructeur peuvent traiter de façon satisfaisante. « L’explosion des PRA et des PCA, la virtualisation généralisée des datacenters nous sert aussi beaucoup, puisqu’il faut transférer des quantités de données importantes entre 2 ou trois sites principaux ». AT&T qui a choisi la technologie Silver Peak pour ses datacenters a ainsi vu ses temps de réplication intersites passer de 17 heures à 27 minutes après l’installation des appliances de la firme. D’une façon générale, la firme annonce une accélération moyenne de 20 fois des opérations de réplication avec ses appliances, ce qui permet de tenir les engagements de services sans avoir à investir dans plus de bande passante.

Comme la plupart des technologies d’accélération et d’optimisation WAN, la technolologie du constructeur est dite symétrique car elle nécessite la présence d’appliances Silver Peak aux deux extrémités du lien réseau (ces appliances peuvent être physiques ou virtuelles). Elle permet toute d’abord d'optimiser la bande passante grâce à l’utilisation d’une technologie avancée de déduplication de données – couplée à des mécanismes de cache -, qui selon la firme, permet de réduire de près de 95 % du trafic WAN. Silver Peak met aussi en œuvre des technologies de corrections d’erreurs afin de minimiser les effets de la perte de paquets ce qui permet d’améliorer les débits sans impact perceptible sur la latence.

Les appliances du constructeur appliquent ensuite des mécanismes de qualité de service et de trafic shaping aux flux de données en fonction de leur nature. Une application sensible (VOIP, ERP) pourra ainsi voir son trafic priorisé par rapport à des applications moins importantes (transferts FTP, par exemple).

Les appliances virtuelles prennent le relais des appliances physiques

Le développement d’une gamme d’appliances virtuelles complète a contribué à accélérer l’adoption de l’offre du constructeur. « Il y a 3 ans, nous avons commencé à proposer des appliances virtuelles », explique Eric Leblanc. « Au départ, cela a été très dur, mais aujourd’hui les appliances virtuelles représentent 2/3 des ventes ». Cette adoption rapide est liée à plusieurs facteurs. Tout d’abord, les appliances logicielles permettent aux clients de réaliser des tests très rapidement ou de mettre en place des POC sans avoir à valider une appliance matérielles supplémentaire dans leurs datacenters. Le fait de proposer des appliances virtuelles est aussi apprécié des clients lorsqu’ils doivent déployer des solutions dans des pays sans infrastructure très élaborée comme l’Inde ou le nord de la Chine. Le fait de proposer des appliances virtuelles permet également de passer outre les contrôles tatillons et les frais de douanes parfois élevés de ces pays.

Pour ces appliances virtuelles, Silver Peak a qui plus est été œcuménique : les appliances VX  fonctionnent sur les hyperviseurs de VMware et de Microsoft ainsi que sur les hyperviseurs Xenserver et KVM. Ils offrent aussi une large palette de performances (à partir de 8000 flux et 2 Mbit/s de débit jusqu’à 256 000 flux et 1Gbit/s de débit). Comme les appliances physiques de la gamme NX, les appliances VX peuvent être agrégées pour délivrer plus de performances et un niveau supérieur de redondance.

Pour les clients, un autre bénéfice des appliances logicielles est qu’elles permettent de réduire les coûts. « Le virtuel a permis de supporter des débits à partir de 2Mbit là ou le physique commençait à 4. Cela nous permet de proposer une appliance à prix agressif pour les petits sites (env. 800 €) contre 2 000 € » explique ainsi Eric Leblanc. Le patron France et Europe du Sud du constructeur ajoute que cela a permis à des clients qui avaient mis des projets d’accélération au placard de les réaliser et à d’autres de fournir une brique d’accélération WAN à des plus petits sites qui jusqu’alors étaient non éligibles pour des raisons de coûts ».

Les appliances virtuelles séduisent aussi les fournisseurs de services et les acteurs du cloud. Ces derniers peuvent en effet les utiliser pour activer à la volée des services d’optimisation WAN pour améliorer le service délivré à leurs clients. C’est par exemple pour cela que Steria a retenu les appliances de Silver Peak (nous y reviendrons dans un prochain article). Les services Silver Peak sont aussi disponibles en facturation à l’heure sur Amazon AWS. Un dernier atout des appliances virtuelles est leur flexibilité dans le cadre de déploiements ponctuels (événementiel ou déménagement). Comme l’explique Eric Leblanc, SilverPeak propose même des licences temporaires bien adaptées à ces projets et qui permettent par exemple de faciliter considérablement les migrations de données en cas de déménagement d’un datacenter ou d’un site.

 

Les prix des licences perpétuelles pour les appliances SilverPeak vont de 800 € pour l’appliance virtuelle VX-500 à 115 000 € pour l’appliance virtuelle haut de gamme à 1Gbit, la VX-9000 (compter environ 40 000 € par an en licence par abonnement). L’appliance physique NX-11k qui porte la bande passante maximale à 5Gbit/s est, quant à elle, proposée à 250 000 € avec une licence perpétuelle.

 

 

 

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close