Supercalculateurs : la Chine et les CPUGPU en tête

Sur la totalité du classement, 53 monstres de puissance étaient motorisés par l’association CPU + accélérateur GPU, dont le numéro 1 et le numéro 2 du secteur.

Chez les super-calculateurs, le CPUGPU fait de plus en plus la loi, serait-on tenté de conclure à la lecture du dernier classement TOP 500 des supercalculateurs de novembre 2013. Sur la totalité du classement, 53 monstres de puissance étaient motorisés par l’association CPU + accélérateur GPU, dont le numéro 1 et le numéro 2 du secteur, respectivement le Chinois Tianhe-2 (Milky Way-2) - 33,86 petaflop/s -  , développé par la National University of Defense Technology (NUDT) et Titan - 17,59 Pflop/s - , un système Cray XK7, installé au Oak Ridge National Laboratory, dans le département énergie. Ces deux systèmes occupaient déjà le haut du classement lors du précédent comptage.

Autre signe de la puissance de tandem, l’arrivée tambour battant dans le Top 10, à la 6e place, de Piz Daint, un calculateur Cray XC30 installé au Swiss National Supercomputing Centre à Lugano, qui lui aussi profite d’accélérateurs (nVidia) pour se distinguer dans ce classement, signant la plus belle progression du secteur en novembre. Et devient d’ailleurs le premier supercalculateur européen (en Suisse) sur la période. Il se positionne juste devant Stampede, un système PowerEdge à base de processeurs Intel, accéléré avec le technologie Xeon-Phi du Californien. Ce supercalculateur est installé au Texas Advanced Computing Center (Centre texan d’informatique avancée). Au total, résume le Top 500, 38 systèmes s’adossent à des système GPU Nvida, 2 ATI et 13 sur des accélérateurs Intel (Xeon Phi).

Dans ce classement, Sequoia, le supercalculateur BlueGene / Q (17,17 Plop/s) conserve sa position de 3e, devant  le K Computer de Fujitsu (10,51 Pflop/s), installé au RIKEN Advanced Institute for Computational Science de Kobe, Mira, un autre BlueGene / Q contrôlé à 8.59 Plop/s.

La présence française apparait à la 14e place, avec Pangea, le supercalculateur construit par SGI et installé chez Total. Curie, construit par Bull et installé au CEA, se classe 20e, devant le Tera-100 autre réalisation de Bull pour le CEA qui pointe à la 29e place. Les supercalculateurs IBM BlueGene / Q pour EDF et le CNRS apparaissent à la 45e et 46e place respectivement.

Pour approfondir sur HPC

- ANNONCES GOOGLE

Close