Microsoft publie les spécifications de ses serveurs Cloud

Microsoft à choisi l'Open Compute Summit pour rendre publics le design et les spécifications de ses serveurs cloud et pour publier le code source des outils servant à les gérer.

C’est aujourd’hui que Microsoft devrait officialiser la publication des spécifications des serveurs utilisés dans ses datacenters cloud devant les 3000 participants de l’Open Compute Project Summit de San Jose. Microsoft, qui vient de rejoindre l’OCP a publié sur le web les spécifications de la dernière génération de serveurs qu’il a conçus pour délivrer ses services Windows Azure, Office 365, etc. La société rejoint ainsi FaceBook qui avait publié dès 2011, les spécifications des serveurs utilisés dans ses propres datacenters.

Le design de serveur rendu public par Microsoft

Selon Microsoft l’architecture serveur qu’il a conçu a été optimisée pour maximiser la disponibilité, l’évolutivité et l’efficacité énergétique de ses infrastructures. Le design qu’il a imaginé lui permettrait d’économiser environ 40 % sur le coût des serveurs, de réduire de 15 % sa consommation énergétique et surtout de diviser par deux les temps de déploiement et de maintenance de ses serveurs. Une fois cette nouvelle architecture déployée pour remplacer ses quelque 1 million de serveurs, Microsoft espère aussi économiser plus de 1 700 km de longueur de câbles et près de 10 000 tonnes de métal au sein de son infrastructure.

Microsoft indique aussi avoir publié le code sourcedes éléments logiciels qu’il a développé pour l’administration et la gestion de ses serveurs (notamment en matière de diagnostics, de gestion de l’alimentation et du refroidissement) afin de le mettre à disposition de la communauté intéressée par les travaux de l'OCP.

Un design modulaire


Dans la pratique l’architecture conçue par la société de Redmond se présente sous la forme d’un châssis rackable de 12 U à même d'accueillir des lames de calcul et de stockage positionnées horizontalement. Chaque U de Rack peut ainsi accueillir 2 lames de calcul, chacune dotée de deux processeurs Xeon 2400v2 et de 4 disques de 2,5 pouces ou une lame de calcul et une lame de stockage (JBOD, dotée de 10 disques). Le tout vient s’enficher dans un backplane passif qui permet de partager l’alimentation, le refroidissement et l’administration. Chaque carte serveur dispose de connecteur mezzanine pour une carte réseau (1 ou 2 ports 10 Gigabit) et une carte SAS 8 ports.

 

 

 

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close