Scandale NSA: nouvelle initiative de Microsoft pour rassurer

Dans un nouvel effort pour rassurer, Microsoft a décidé d’ouvrir à Bruxelles un « Centre de Transparence » où ses clients gouvernementaux pourront examiner le code source de ses produits.

Rassurer, encore et toujours, après les révélations des activités de renseignement de la NSA. Pour cela, Microsoft vient d’annoncer la création prochaine d’un « Centre de Transparence » à Bruxelles où ses clients gouvernementaux pourront analyser le code source de ses produits afin « de s’assurer eux-mêmes de son intégrité et confirmer l’absence de porte dérobée » Dans un billet de blog, Matt Thomlinson, vice-président de Microsoft en charge de la sécurité, explique espérer l’ouverture de ce centre d’ici la fin 2014. Et de réaffirmer l’engagement de l’éditeur en faveur de la confidentialité des données de ses clients, rappelant avoir notamment commencé à chiffrer les échanges entre ses centres de calcul pour réduire les risques d’interception.

Mais pour lui, l’industrie IT « peut faire beaucoup pour aider à protéger la confidentialité » des données de ses clients - il faut plus que des solutions techniques : « il faut les accompagner de règles efficaces. » Et d’appeler ainsi gouvernements et secteur privé à « travailler ensemble pour nous sortir de l’actuelle crise et aller vers une nouvelle ère de confiance dans le cyberespace ».

Ce n’est pas le premier geste de Microsoft pour tenter de rétablir une confiance émoussée. Début septembre dernier, l’éditeur s’est associé à Google pour faire pression sur le gouvernement américain afin d’obtenir le droit d’indiquer à ses clients concernés qu’ils font l’objet d’une demande de collecte d’informations personnelles de la part des autorités américaines.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close