Microsoft ouvre son centre de transparence européen

Annoncé en février 2014 comme une initiative supplémentaire visant à rassurer après les révélations sur les activités de renseignement de la NSA, ce centre permettra aux gouvernements d’examiner le code source des produits de l’éditeur.

Microsoft vient d’ouvrir son centre de transparence européen, à Bruxelles, annoncé en février 2014. après des mois de révélations sur les activités de renseignement de la NSA.

Dans ce centre, les clients gouvernementaux de l’éditeur pourront analyser le code source de ses produits, afin « de s’assurer eux-mêmes de son intégrité et confirmer l’absence de porte dérobée », expliquait alors, dans un billet de blog, Matt Thomlinson, vice-président de Microsoft en charge de la sécurité.

Et de réaffirmer à l’époque l’engagement de l’éditeur en faveur de la confidentialité des données de ses clients, rappelant avoir notamment commencé à chiffrer les échanges entre ses centres de calcul pour réduire les risques d’interception.

Aujourd’hui, le même Matt Thomlinson évoque toujours le besoin des gouvernements de « construire et déployer des services et des infrastructures IT plus sûrs pour protéger leurs citoyens et leurs économies nationales ».

Et d’annoncer que la Commission Européenne vient de rejoindre le programme d’accès au code source des applications et services Microsoft, portant à 23 le nombre total de gouvernements et d’organisations internationales impliquées.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close