Atlantis généralise sa technologie de stockage in-memory

Atlantis Computing, qui a déjà connu un vrai succès avec sa technologie de stockage in-memory dans le monde VDI, l'ouvre à la plupart des usages avec le lancement d'ILIO USX.

Atlantis Computing a officiellement levé le voile la semaine dernière sur sa technologie de virtualisation et d’accélération du stockage pour les environnements virtualisés Atlantis ILIO USX. S’inspirant de sa technologie d’accélération du stockage in-memory pour le VDI, Atlantis ILIO, ILIO USX utilise une partie de la mémoire sur des serveurs sur lesquels il est utilisé pour accélérer les performances et accroître la capacité du stockage sous-jacent, qu’il s’agisse d’un stockage SAN en mode bloc, d’un stockage NAS, ou de stockage attaché (de simples disques durs connectés aux serveurs).

Comme ILIO, ILIO USX se présente comme une machine virtuelle qui s’installe sur chacun des serveurs d’un cluster. Cette machine consomme une partie de la mémoire du serveur (quelques dizaines de gigaoctets) et en tire parti pour réaliser l’ensemble de ses opérations (cache, déduplication/compression de données, réordonnancement d’I/O…) avant de persister les données sur disque dur ou sur une baie de stockage externe. Selon Atlantis Computing, le fait de réaliser ces opérations en mémoire et sur le nœud serveur sur lequel sont situées les VM utilisatrices permet non seulement de doper les performances (latence, IOPS, débit) mais aussi d’économiser de la capacité utilisée (Atlantis revendique une multiplication par 5 de la capacité utilisable). Atlantis ILIO USX permet aussi d’apporter des fonctions avancées de données comme le clonage rapide de VM ou le provisioning accéléré de VM.

Créer des pools de stockage à partir de disques durs dans des serveurs ou accélérer des baies SAN et NAS

ILIO USX permet de créer des volumes à partir de tout type de stockage

 

Concrètement, les volumes constitués avec Atlantis ILIO sont consommables par des VM via les protocoles iSCSI et NFS, mais aussi par des serveurs physiques utilisant les mêmes protocoles. Ces volumes peuvent tirer parti de l’ensemble des types de stockage présents (disques SAS, SATA ou Flash), ILIO gérant automatiquement le tiering entre les types de disques. L’assemblage étant laissé à la libre appréciation des clients. 

Il est ainsi possible d’imaginer une configuration avec essentiellement des disques SATA locaux, utilisés comme couche de stockage capacitive à bas coût, et des VM ILIO USX utilisant de la mémoire pour doper les performances de l’ensemble. Mais on peut aussi envisager de créer une formule 1 dans laquelle la couche de stockage est constituée de cartes Flash PCIe ou de barrettes mémoires Flash DIMM (du type de celles des derniers serveurs IBM System X6), le tout accéléré et surtout rendu plus abordable (du fait de la déduplication et la compression) par la couche de stockage in-memory fournie par les VM ILIO USX. Dans ces deux premiers cas, ILIO USX permet de mettre en œuvre une infrastructure convergée sur les serveurs, dont le principe n’est pas si lointain de celui d’un Nutanix ou d’un Simplivity - ce qui permet de faire l’économie d’un stockage SAN ou NAS additionnel.

Architecture d'ILIO USX avec des disques internes

Une autre possibilité est bien sûr d’utiliser ILIO USX sur les serveurs en frontal de baies SAN ou NAS afin de doper les performances et la capacité de l'infrastructure de stockage existante. L’utilisation des capacités in-memory d’USX permet ainsi d’effondrer la latence entre les VM et le stockage (les opérations d’I/O étant acquittées localement, en mémoire, par la VM ILIO USX) et de doper la capacité (du fait de l’utilisation des fonctions de déduplication en ligne et de compression).

Il est à noter que tous les volumes ILIO USX (aussi appelés Application Defined Storage Volume ou ADS) se comportent comme des volumes gérés par deux contrôleurs actifs-actifs, et qu’ils sont protégés par des mécanismes de parité similaires à ceux du RAID, de telle sorte que la disponibilité est assurée à tous les niveaux (panne d’un nœud, panne d’un disque…) 

Selon Atlantis Computing, la technologie est disponible immédiatement, mais aucun prix n’a été communiqué.

 

 

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close