Sopra termine 2013 en bonne santé et rachète en Allemagne

Avec un chiffre d’affaires en hausse de 10,9% (4,3% en organique), à 1,34 Md€ et un bénéfice net en progression de plus de 28 %, à 71,4 M€, Sopra termine son exercice 2013 sous le signe de la croissance.

Avec un chiffre d’affaires en hausse de 10,9% (4,3% en organique), à 1,34 Md€ et un bénéfice net en progression de plus de 28 %, à 71,4 M€, Sopra termine son exercice 2013 sous le signe de la croissance. Dépassant même ses objectifs : «  le résultat opérationnel d’activité a atteint pour sa part 108,9 M€, soit une marge de 8,1 %, surpassant ainsi l’objectif annoncé par le Groupe de 40 points de base », explique la SSII de Pierre Pasquier dans un communiqué.

Sur la période, la société a affiché une solide croissance en France, là d'où elle tire l’essentiel de ses revenus, avec une hausse de 4,1% en organique du CA, à 828 M€. La bonne santé du secteur public, des utilités, des transports et des services financiers (« dans une moindre mesure ») a soutenu cette progression. Cette dernière activité compte pour 33% du CA total de la société, comme en 2012. La SSII évoque « de nombreux contrats, notamment de projets au forfait et de tierce maintenance applicative, [qui] ont été signés et les demandes concernant la mobilité, le cloud ou l’architecture ont connu une croissance significative ». Un « redressement progressif » de l’activité Conseil est également évoquée.

Dans le reste de l’Europe, les activités ont progressé de 9,6% en organique pour atteindre un CA de 247,6 M€. Si la croissance reste modérée au Royaume-Uni et en Espagne (respectivement +1,8% et + 1,5% en organique), elle est plus forte en Italie (+12,2%). « En Allemagne, les investissements réalisés pour servir le secteur aéronautique ont impacté la profitabilité à court terme », ajoute également Sopra.

De son côté, l’activité Sopra Banking Software continue de se construire, note la SSII, évoquant un CA de 217,3 M€ sur la période, en hausse de 11,2%. Une activité sur laquelle Sopra appuie sa croissance future car la société a annoncé le rachat (13 M€ tout en cash) de la société allemande COR&FJA Banking Solutions qui vise justement à renforcer ses activités Banking Software à l’international et notamment sur le marché allemand.

Enfin, en 9 mois, les activités HR Access issues du rachat du spécialiste de la RH ont progressé de 2,4% en organique pour s’établir à 56,1 M€, grâce notamment à « des signatures de licences » sur la fin de l’année.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close