Cet article fait partie de notre guide: MDM : un levier pour le BYOD

Le BYOD freiné par un manque de compréhension des offres

Selon une étude réalisée par Oracle, l’adoption du BYOD est freinée en Europe du fait d’un manque de compréhension des offres de sécurité disponibles.

La lente adoption de stratégies de BYOD dans les entreprises trouverait son origine dans un manque de compréhension des offres de sécurité disponibles, selon une étude réalisée par Oracle. Celle-ci s’appuie sur le sondage de 700 entreprises et montre que 44 % des organisations en Europe s’inquiètent du BYOD, même si certaines l’autorisent de manière exceptionnelle. Et 22 % des entreprises sondées interdisent formellement l’accès à des données professionnelles sur les terminaux personnels de leurs collaborateurs.

Le principal frein mentionné par les sondés est, sans surprise, la sécurité : 45 % des sondés l’évoquent. Et ils sont 53 % à s’interroger sur la sécurité des terminaux, contre 63 % sur celle des données.

Mais selon Oracle, le refus du BYOD est principalement lié au manque de connaissance des procédures de sécurité nécessaires à une adoption sécurisée de ce phénomène. « Certaines entreprises choisissent d’attendre que LA réponse se présente », explique ainsi Alan Hartwell, vice président Solutions de sécurité et d’identité EMEA d’Oracle. Et de souligner qu’avec les terminaux mobiles, une solution totalement finie et pérenne n’existe pas, pour la simple raison que les logiciels et terminaux mobiles sont en constante évolution. Il n’existe ainsi pas de solution autour de laquelle standardiser une stratégie de terminaux mobiles.

D’autres chiffres alimentent l’analyse d’Oracle. Ainsi, près d’un tiers des sondés n’ont pas de stratégie de MDM (administration des terminaux mobiles). Et 37 % des entreprises interrogées n’ont jamais entendu parler d’approches de la sécurité telles que la conteneurisation.

Pour Alan Hartwell, le marché se divise apparemment en deux populations : ceux qui refusent le BYOD et ceux qui choisissent de l’appréhender. Mais pas comme un problème à gérer : « comme une opportunité pour faire avancer leur entreprise. »

Adapté de l’anglais par la rédaction.

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close