Microsoft inaugure une fondation Open Source pour certaines briques de .NET

Microsoft a profité de sa conférence développeurs Build pour annoncer la .NET Foundation, une fondation indépendante dont la vocation est de servir de tour de contrôle à certaines technologies .Net placées dans l’Open Source, dont le compilateur Roslyn.

A l’occasion de sa conférence Build qui se tenait la semaine dernière aux Etats-Unis, Microsoft a montré à un large public de développeurs que sa stratégie en matière de développements passerait désormais pleinement par l’Open Source. Le groupe de Redmond, dont les rapports avec le monde des logiciels ouverts s’était déjà quelque peu « détendu » avec la création d’une division Open Technologies ou encore de la CodePlex Foundation - désormais OuterCurve -, a cette fois-ci montré qu’il comptait appliquer ce principe à sa technologie .NET. A la clé, la création de la .NET Foundation, dont la vocation est de servir de havre de paix à certaines briques du framework… aujourd’hui ouvertes à l’Open Source.

Cette fondation, qui se veut indépendante, doit ainsi « promouvoir la collaboration et les développements ouverts autour d’une collection grandissante de technologies Open Source .NET », indique la fondation dans un communiqué. Elle constituera ainsi un « forum pour les développeurs commerciaux et communautaires pour renforcer le futur de l’écosystème .NET en faisant la promotion de l’ouverture, la participation des communauté et l’innovation rapide ». Une façon en clair d’ouvrir l’écosystème existant de .NET - déjà très étendu - à d’autres développeurs, et inversement, permettre à d’autres développeurs d’utiliser .NET pour attaquer des plates-formes hors Microsoft.

24 projets, dont Roslyn

Pour son lancement, la fondation .NET héberge quelque 24 projets - dont certains déjà ouverts par Open Technologies -, dont les outils ASP.NET, mais surtout le compilateur Roslyn, qui prend désormais le nom de .NET Compiler Platform. Ce projet, qui était jusqu’alors disponible en version de test, est en fait un compilateur C# et VB, associé à une série d’API d’analyse de code.

Sans trop de surprise, on retrouve Miguel de Icaza, CEO de la société Xamarin, parmi les membres fondateurs de la fondation. Ce développeur est notamment à l’origine d’implémentation Open Source de technologies Microsoft, comme Mono (implémentation de .NET) et Moonlight (implémentation de Silverlight) - technologies qu’il a notamment développées aux côtés de Novell. De Icaza a monté Xamarin peu de temps après le rachat de Novell par Attachmate et avait peu à peu recentré son modèle économique sur le développement d’applications mobiles multi plates-formes. Xamarin apporte 6 de ses projets dans le cadre de cette fondation (comme MimeKit et MailKit, des bibliothèques de messageries mobiles, ou encore Xamarin Mobile). Xamarin prévoit également d’implémenter Roslyn dans sa plate-forme de développement mobile, « permettant aux développeurs Xamarin d’utiliser les API de Roslyn pour accéder ‘programatiquement » à C# ».

Outre Miguel de Icaza, Laurent Bugnion (IdentityMine), Niels Hartvig (Umbraco), Nigel Sampson (Compiled Experience), Anthony van der Hoorn (Glimpse) et Paul Betts (GitHub) font partie des membres fondateurs de la fondation.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close