Près de la moitié du budget IT contrôlé par les métiers

Selon une étude CA Technologies, près de la moitié du budget IT des entreprises françaises échappe désormais à une DSI appelée à se réinventer.

Selon une étude réalisée par CA Technologies, auprès de 1300 décideurs informatiques issus de 21 pays, dont la France, les DSI dans l’Hexagone ne contrôlent plus que 52 % du budget informatique total de leurs entreprises. Le reste est déjà passé entre les mains des métiers, qui devraient voir passer à près de 55 % la part qu’ils contrôlent d’ici à trois ans. L’éditeur relève là un phénomène relativement localisé. De fait, si cette tendance se confirme dans d’autres pays européens, c’est en France qu’elle est la plus marquée. Et à travers le monde, seuls les Etats-Unis et l’Inde se placent là devant l’Hexagone.

De quoi imposer une transformation radicale du rôle de la DSI. En France, 33 % des sondés estiment ainsi se penser en courtier de services ou consultant pour les métiers, plutôt que comme fournisseur exclusif. Un chiffre inférieur à ceux obtenus en Allemagne et outre-Manche, mais bien supérieur à celui des Etats-Unis où seulement 7 % des DSI ont ainsi changé de mentalité.

Pour Thierry Velasquez, directeur solutions de CA Technologies en France, la transformation est nécessaire pour que « la direction informatique conserve un rôle stratégique dans l’entreprise. » La prise de conscience semble là. 40 % des décideurs informatiques en France estiment nécessaire de s’aligner sur les besoins des métiers et sur les priorités stratégiques de l’entreprise. Et 33 % de ces décideurs jugent devoir tisser des relations plus étroites avec leur management.

Pour autant, les DSI semblent, à travers le monde, rester « polarisées sur de problématiques techniques » : sécurité, maintenance des infrastructures et des applications, support technique. Au final, il semble bien que les projets métiers soient essentiellement gérés… par les métiers, directement. Pourquoi ? Peut-être en raison d’un manque de communication ou d’adéquation de celle-ci avec les besoins et les attentes des métiers. De fait, selon CA Technologies, seules 31 % des DSI fourniraient régulièrement des indicateurs de performances, et seules 27 % évaluent l’impact des évolutions de leurs investissements. Enfin, seules 37 % des entreprises cherchent à mesurer l’atteinte des objectifs de leurs projets informatiques.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close