Enalean, Obeo et Ericsson développent le 1er connecteur Open Source agile pour Eclipse

A l’occasion de la conférence EclipseCon France qui s’est tenue les 18 et 19 juin à Toulouse, Enalean et Obeo, deux experts du monde l’Open Source, ont annoncé s’associer avec le géant des télécoms suédois Ericsson pour le développement du premier connecteur Agile Planner 100% Open Source pour Eclipse.

A l’occasion de la conférence EclipseCon France qui s’est tenue les 18 et 19 juin à Toulouse, Enalean et Obeo, deux experts du monde l’Open Source, ont annoncé s’associer avec le géant des télécoms suédois Ericsson pour le développement du premier connecteur Agile Planner 100% Open Source pour Eclipse. Jusqu’alors, les outils de gestion de projets agiles intégrés à Eclipse étaient propriétaires. Ce connecteur sera disponible début juillet, sous licence EPL.

Dans le détail, ce connecteur, baptisé Tuleap Agile Planner, permet d’utiliser les outils de gestion de projets agiles de la plate-forme d’ALM (Application LifeCycle Management) Open Source d’Enalean (Tuleap), directement dans Eclipse. Ce connecteur, auquel Obeo, spécialiste de l’ingénierie logicielle reposant sur Eclipse, a fortement contribué, s’intègre au framework MyLyn d’Eclipse. « Ceci garantit une expérience utilisateur uniforme au sein de l'IDE, avec notamment l'utilisation du fameux "task-focused interface", mode de développement où Eclipse ne montre au développeur que ce qui concerne la tâche en cours de traitement, tout en apportant les fonctionnalités spécifiques de Tuleap pour la gestion de projet agile », précise Enalean dans un communiqué.

Ce connecteur est né sous l’impulsion d’Ericsson, utilisateur d’Eclipse, qui avait besoin de rapprocher Tuleap de ses outils, raconte Manuel Vacelet, le directeur technique d’Enalean, dans un entretien à la rédaction à l’occasion de l’EclipseCon France 2014. Selon lui, Ericsson adosse l’essentiel de ses technologies de développement à Eclipse et constitue « le poste standard des développeurs » au sein du groupe. Pour la gestion du cycle de vie des applications, « la technologie montante » est Tuleap.  « Déjà plusieurs centaines de projets et milliers de personnes utilisent Tuleap sur les sites Ericsson dans le monde. Il s’agit de notre plus forte croissance en terme de déploiement », note le directeur technique.

Ericsson participe également au concept d’Open Roadmap chez Enalean, qui consiste à prendre en charge une partie de la R&D d’Enalean pour faire évoluer Tuleap, au rythme des besoins des clients et des développeurs. Ce qui permet ainsi d’avancer très vite en termes de release.

L’Open Roadmap est une des particularités d’Enalean, qui apporte une approche très agile à son modèle d’ingénierie, tout en permettant d’être au plus près des exigences des clients. « Tous les mois, une partie de la solution est développée et mise entre les mains des utilisateurs. On récupère les feedbacks, ce qui nous permet d’ajuster les développements, et de coller ainsi aux besoins des utilisateurs finaux », explique Manuel Vacelet.  « Sans oublier notre rôle d’éditeur » : vérifier si l’orientation est calée sur l’industrie, favoriser les échanges entre clients de façon à ce que les besoins demandés par un client soient alignés avec ceux des autres clients.

Toucher une communauté plus large

Cet accord avec un géant comme Ericsson renforce « la prédominance » de l’outil chez un client. Et permet également à Enalean de toucher une communauté plus large : celle d’Eclipse. Car, à la base, Tuleap n’est pas dans la fondation Eclipse (notamment pour des raisons de licences). Cela permet également à la société française « d’être plus visible auprès de l’industrie, via notamment les différents groupes de travail de la fondation, et de nous rapprocher du poste de travail du développeur ».

Surtout, ce co-développement d’Ericsson avec deux entreprises françaises intervient alors que le géant suédois travaille à mener en interne une politique Open Source qui passera dès l’automne prochain par le déploiement de Papyrus, l’outil de modélisation de la Fondation Eclipse, développée principalement par le CEA (Commissariat à l’Energie Atomique). Selon Francis Bordeleau, en charge du projet et Product Manager SW Development chez Ericsson, Ericsson s’est impliqué dans les développements de Papyrus « pour amener  le projet à maturité en travaillant à l’industrialiser ». Dans un premier temps, explique-t-il, « On va probablement utiliser Tuleap dans le contexte de développement de Papyrus lui-même. « 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close