Cisco : 6 000 licenciements prévus pour 2015

Cisco a annoncé prévoir supprimer quelque 6 000 emplois dans le monde, après avoir publié des résultats en baisse pour son exercice 2014.

Cisco a annoncé qu'il prévoit de supprimer quelque 6 000 emplois dans le monde, après avoir publié des résultats en baisse pour son exercice 2014. La société de John Chambers a certes réalisé pour son 4e trimestre un chiffre d’affaire étal d’une année sur l’autre, à 12,4 milliards de dollars, mais le bénéfice net baissé de 1% à 2,2 milliards de dollars. Sur l’ensemble de l’année, les revenus ont fléchi de 3% à 47,1 milliards de dollars, alors que le bénéfice net, suivant la même tendance à la baisse, chutait de plus 21% sur la période, pour s’établir à 7,9 milliards de dollars – contre 10 milliards il y a un an.

Conséquence de cette déconvenue, Cisco a décidé de mettre en place "un plan de restructuration limité" comme le rapporte John Chambers. Il s'agit selon le patron de l'équipementier de mieux s’aligner sur les contraintes du marché.  Toutefois, nuance Chambers, ces 6 000 suppressions de postes (ce qui représente 8% de l’effectif total du groupe) doivent surtout être considérées comme une ré-allocation de ressources, a-t-il indiqué lors d’une conférence pour les analystes.

« Nous allons mettre en place un programme de restructuration sur 2015, dont l’objectif est de continuer à investir dans la croissance, l’innovation et les compétences tout en gérant les coûts », a d’ailleurs indiqué Franck Calederoni, le directeur financier de Cisco, au cours de cette même conférence. « Ces actions toucheront jusqu’à 6 000 employés, ce qui représente presque 8% de notre effectif total », a-t-il confirmé, ajoutant que les économies ainsi réalisées seront réinvesties dans les domaines stratégiques pour le groupe. Cisco devrait provisionner environ 700 M$ pour financer son plan de licenciements, dont 350 M$ pour le trimestre en cours.

Notons qu'en Europe, les activités de Cisco ont progressé de 2% au dernier trimestre, dopées par le rebond des ventes en Allemagne (+16%) et en Angleterre (+6%). A l'inverse la Russie s'est effondrée avec des ventes en recul de 30%. Sans la contre-performance spécifique à la Russie, la zone EMEA aurait progressé de 4%. La situation en Asie reste en revanche tendue. Les ventes en Chine sont en recul de 23% et celles en Inde de 18%. Dans les autres pays de la zone Asie, le recul est en moyenne de 34%.

Seule consolation les ventes de Cisco aux Etats-Unis ont progressé de 5% au 4e trimestre, tandis que dans la zone Amériques au sens large, le CA progressait de 2%.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close