Partage et synchro de fichiers : AWS ouvre officiellement Zocalo

Après avoir lancé son service de partage et de synchronisation de fichiers Zocalo en version bêta en juillet, AWS vient de l'ouvrir commercialement à tous les clients du groupe.

AWS est officiellement entré sur le segment des services de stockage et de partage de fichiers en ligne. Après avoir donné accès à son service en version bêta en juillet dernier, AWS a officiellement ouvert la commercialisation de son service Zocalo à l'ensemble des utilisateurs des services du groupe.

Zocalo constitue la vision d’AWS sur un marché de la synchronisation et le partage de fichiers, de plus en plus encombré. La société, qui espère bien surfer sur sa notoriété dans le Cloud public, a tout de suite fait le pari de positionner son offre auprès des entreprises – et non pas des particuliers comme ont pu le faire Dropbox ou Box par exemple. Outre des fonctions de synchronisation et de partage, le service propose également des fonctions de collaboration au sein de documents. Mais ce qu’AWS souhaite mettre en avant, ce sont les fonctions de sécurité et d’administration du service résolument tournées vers les entreprises. Les données sont en effet chiffrées, pendant les transferts de données et au repos. La console d’administration propose quant à elle des rapports d’activités par utilisateur ou par terminal ou adresse IP, permet d’interfacer le service à Active Directory  et de mettre des politiques de sécurité sur le partage de documents, hors de l’entreprise, par exemple.

La tarification démarre à 5$ par utilisateur et par mois, avec 200 Go de stockage par utilisateur. Au-delà, AWS propose des options payantes pouvant aller de 1 To à 5 000 To par utilisateur. Notons que les utilisateurs de WorkSpaces (le service de poste de travail dans le cloud de la société) bénéficient d’un accès gratuit à Zocalo et de 50 Go de stockage.

Chez les concurrents, la résistance s’organise. Depuis l’annonce par AWS de son service, les spécialistes des outils de partage et de synchronisation de fichiers ont adapté leurs offres, et leur tarification, pour contrer l’arrivée de Zocalo. A commencer par Dropbox, l’un des cadres du secteur. La société vient d’étoffer de son offre professionnelle – cible devenue clé dans la progression de la société – en poussant la capacité de stockage de son offre payante (9,99 euros  par mois) à 1 To.

De leur côté, Box, tout comme Google, misent sur le stockage illimité pour leur offre entreprise. EMC, avec son service Syncplicity a quant à lui décidé de jouer sa carte professionnelle en complétant son offre d’une nouvelle version et en abaissant ses tarifs à la mi-août.

Pour approfondir sur Stockage en Cloud

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close