Avec FeedHenry, Red Hat complète OpenShift avec un middleware pour la mobilité

Red Hat ajoute une backend mobile à ses outils de middleware et intégrera les outils FeedHenry dans OpenShift.

SAP, Oracle, Software AG – pour n’en citer que certains -, les acteurs qui ont un pied dans le middleware avaient tous une brique de développement d’applications mobiles pour inscrire cette dimension dans leur portefeuille. Red Hat ne proposait qu’une faible approche en termes de mobilité. La firme au chapeau rouge a décidé d’y remédier en fin de semaine dernière en annonçant le rachat (63,5 millions d’euros) de la société irlandaise FeedHenry et de ses outils de développements d’applications mobiles dans le Cloud.

« Avec l’acquisition de FeedHenry, Red Hat peut désormais offrir des plates-formes d’applications mobiles d’entreprises, écrit Craig Muzilla, le patron de la division Application Platform Business chez Red Hat, dans un billet de blog. Les entreprises peuvent développer, déployer et administrer des applications ouvertes, flexibles et capables de passer à l’échelle pour les terminaux mobiles, avec la puissance et la flexibilité de l’infrastructure ouverte, le cloud et les solutions middleware de Red Hat. »

FeedHenry offre une palette d’outils entièrement dédiés au monde de la mobilité d’entreprise. La plate-forme permet certes de développer des applications pour iOS, Android, Blackberry et Windows, tant en natif, hybride ou HTML5. Mais ce qui a séduit Red Hat, ce sont certainement les fonctions de backend mobile (en Node.JS) en mode Saas (Mbaas - Mobile Backend-as-a-service) de FeedHenry qui permettent aux entreprises de s’interfacer, via des plug-ins intégrés à la plate-forme, aux systèmes SAP, Oracle ou encore Salesforce, et d’en centraliser la gestion, via des APIs. La plate-forme FeedHenry propose également des fonctions de synchronisation de données (FeedHenry s’adosse notamment à une base NoSQL), de sécurité, de gestion de la gouvernance et de déploiement d’applications dans le cloud. 

Elle s’interface également, assure la société irlandaise, aux outils très tendance de MDM ou de MAM, comme ceux de AirWatch ou de Mobile Iron.

Un portefeuille technologique que Craig Muzilla considère comme « complémentaire » de l’offre middleware de Red Hat. Les outils de FeedHenry trouveront ainsi logiquement leur place dans OpenShift, le Paas de la firme au chapeau rouge, sous la forme de services associés (avec xPaas services for OpenShift). Une cartouche mobile aux côtés de celles de BPM, messaging ou encore d’intégration.

Red Hat s’est engagé à poursuivre la commercialisation ainsi que le support des outils de FeedHenry, et des connexions seront également effectuées avec les gammes middleware Jboss de l’éditeur.

Pour approfondir sur PaaS

- ANNONCES GOOGLE

Close