Cet article fait partie de notre guide: Openworld / JavaOne 2013 : les grandes annonces

Paas : Red Hat distille son middleware dans OpenShift

A travers les services xPaas, la société au chapeau rouge porte certaines briques de sa pile middleware Jboss sur son Paas OpenShift. Intégration, BPM, modélisation, moteur de règle, notification push mobile, BAM...le groupe veut jouer la carte du Paas unifié, dans le prolongement de son middleware Jboss.

Red Hat a décidé d’agiter l’argument de sa proximité avec la pile middleware pour avancer dans le Paas. L’éditeur de Raleigh a ainsi annoncé avoir intégré certaines briques extraites de ses outils JBoss à son offre de Paas OpenShift, afin de proposer, selon lui, le premier Paas unifié du marché. Une façon également de modifier la modèle de distribution de certaines composantes middleware du groupe sous la forme de services, consommables via le Paas du groupe.

L’idée de Red Hat, à travers ces Red Hat JBoss xPaaS services for OpenShift, qui se chargeront dans le Paas du groupe, est de proposer, dans un premier temps, des briques de services d’intégration, de BPM, de BAM, de moteur de règles et de messaging mobile dans son offre de plate-forme Cloud.  Il s’agit donc de réunir en un concept global et unifié - le x de xPaas - les différentes composantes spécifiques de certains Paas qui ont commencé à émerger sur le marché - iPaas, pour l’intégration inter-applicative, bpmPaas pour la gestion de processus métiers, ou encore des Paas mobiles, pour le développement d’applications mobiles (ou MBPaas - Mobile Backend Paas).  Avec xPaas, Red Hat veut ainsi dépasser cette idée de «simple container d’applications» que forme aujourd’hui le aPaas pour l’adapter aux applications composites et surtout distribuées.

Des services de notifications push vers les mobiles (disponible aujourd’hui en version de test pour les développeurs) s’adossent ainsi aux outils Jboss de messaging alors que les fonctions de BPM et de moteur de règles s’appuient sur les technologies JBoss BPM et JBoss BRMS -  ces deux services seront disponibles, également en version de test pour le développeurs, dans les mois à venir. Enfin, les composants d’intégration seront empruntés logiquement à JBoss Fuse - un ESB Open Source issu du rachat de FuseSource à Progress Software en 2012. Rappelons que Fuse s’appuie à l’origine sur les projets Apache comme Camel (framework d’intégration), CXF (framework de services) et Karaf (frameOSGi). A terme, Red Hat compte porter davantage de briques de son middleware JBoss sous la forme de services pour xPaas.

 

«Bien que les offres de Paas actuelles supportent une grande variété de langages et de types de frameworks - Java, Javascript, Ruby et PHP -, la plupart  manque de fonctions liées aux transactions sophistiquées ou à l’intégration et à l’orchestration», commente Craig Muzilla, vice président et directeur général des activités Middleware de Red Hat, sur le site Internet du groupe. «Ces offres ne sont pas adaptées pour connecter des applications à des données et des processus hétérogènes utilisés par le reste des entreprises. Conséquence directe de ces offres de simple aPaas [pour Application Paas, NDLR] les entreprises ont été réticentes à utiliser le Paas pour autre chose que des applications Web très simples, non critiques.»

Enfin, ces services xPaas seront progressivement intégrées à Openshfit Online, le Paas public du groupe, ainsi que sur son offre Openshift Enterprise, qu’il destine au configuration de cloud privé. Une façon ainsi de porter les technologies de middleware Java du groupe dans le cloud, sans avoir à trop forcer la main des développeurs et des entreprises déjà utilisatrices des outils JBoss. Comme une extension de JBoss vers le nuage. Une capitalisation de l’existant chère à Craig Muzilla.

Notons au passage que cette stratégie de proposer un Paas intégrant des composants middleware n’est pas une première. Citons par exemple, l’arrivée de Software AG sur ce segment, qui compte profiter de son positionnement dans la gestion des processus et du rachat de LongJump notamment, pour proposer un Paas intégré, Software Live.

Sans oublier Cloudbees, fondé par l’ex CTO de JBoss, Sacha Labourey. Ce pure-player du secteur propose une offre de Paas full Java qui, outre le fait de proposer des fonctions clés d’atelier logiciels, via notamment Jenkins, embarque également des outils d’intégration et de synchronisation de données - avec le rachat de FoxWeave en juillet dernier. Comme Sacha Labourey l’avait indiqué à la rédaction du MagIT lors d’une entretien, la société compte installer sur le marché une offre de Paas de bout-en-bout «du développement au déploiement» d’applications. Une offre tout intégrée afin d’accélérer la mise en place d’applications dans le cloud - et donc de réduire les coûts. Dans cette logique, la semaine dernière, Cloudbees a annoncé une outil permettant de relier via VPN les services cloud de Jenkins aux ressources on-premise des entreprises.

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close