MasterCard lance une solution de protection contre la fraude

MasterCard vient de lancer une solution logicielle de protection des systèmes bancaires et de traitement des paiements par carte contre les transactions frauduleuses.

MasterCard vient de lancer une solution logicielle de protection des systèmes bancaires et de traitement des paiements par carte contre les transactions frauduleuses.

Baptisée SafetyNet, la solution fonctionne conjointement avec les outils de sécurité déjà déployés par les banques, mais elle est conçue pour ajouter une couche de protection supplémentaire aux systèmes de traitement des paiements, en s’appuyant sur des algorithmes spécialisés.

SafetyNet utilise ainsi le réseau mondial de MasterCard pour identifier des schémas comportementaux révélateurs d’une attaque en préparation afin d’en prévenir la réussite. Ajay Bhalla, président de MasterCard chargé des solutions de sécurité d’entreprise explique que le logiciel est conçu pour stopper les opérations frauduleuses et les attaques avant même que de nombreuses banques et sociétés de traitement des paiements aient remarqué leur survenue.

Pour lui, « SafetyNet est complémentaire des outils propres aux banques et ajoute un niveau supplémentaire de protection des systèmes de paiement. Il surveille les différents canaux et régions géographiques, et fournit le niveau approprié de support à chaque marché et partenaire commercial en utilisant des algorithmes sophistiqués. »

MasterCard utilise plusieurs couches de sécurité pour prévenir les attaques visant les paiements électroniques : puces des cartes de paiement, tokénisation et authentification pour valider l’authenticité des transactions et des donneurs d’ordre, etc.

« Certains outils de sécurité sont visibles par le consommateur, tels que la puce sur la carte ou l’écran SecureCode lors du règlement. Avec le lancement de SafetyNet, MasterCard franchit une étape supplémentaire pour garantir les données et les transactions tant pour les commerçants que pour les consommateurs », estime Bhalla.

La sécurité des cartes, de leurs données et de leurs transactions s’avère essentielle pour lutter contre la cybercriminalité, comme de récents et nombreux exemples sont venus le souligner dernièrement. On pense bien sûr à l’incident Target de l’an passé, mais également à celui dont Home Depot a été victime. Les systèmes d’information de plusieurs banques américaines apparaissent également avoir été la cible de pirates russes durant l’été, à commencer par celui de JPMorgan Chase.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close