425 M$ pour deux supercalculateurs à 100 et 150 Petaflops

Le DOE (Department of Energy) va financer la construction de deux supercalculateurs de 150 et 100 petaflops à base de puces Power et NVidia.

Le ministère américain de l’énergie poursuit ses investissements dans le supercalcul avec l’ambition de reprendre l’ascendant sur les supercalculateurs chinois. Le DOE (Department of Energy) a ainsi annoncé vendredi un financement de 425 M$ aux laboratoires d’Oak Ridge et Lawrence Livermore, dont 325 M$ seront alloués à la construction de deux supercalculateurs de 150 et 100 petaflops.

Dans le cadre du projet, le laboratoire d’Oak Ridge va construire un système baptisé “Summit” d’une performance de 150 petaflops, tandis que les Laboratoires nationaux Lawrence Livermore (LLNL) assembleront un cluster baptisé “Sierra” capable de délivrer 100 petaflops. Les 100 M$ restant serviront au développement de nouvelles technologies HPC dans le cadre du projet FastForward 2 qui vise à produire les technologies nécessaires à passer la barre de l’exascale.

Les deux machines Summit et Sierra s’appuieront sur la prochaine génération de puces Power d’IBM et sur les accélérateurs GPU de génération Volta de Nvidia. Les deux technologies seront reliées via le bus d’interconnexion rapide NVLink développé par Nvidia et dévoilé lors de la dernière GPU Technology Conference du constructeur à San Jose. NVLink est un bus série dont l’objectif est de permettre au CPU et au GPU de partager des données à des débits très élevés (entre 5 et 12 fois plus rapide que le bus PCIe v3, soit 160 Go/s à 380 Go/s).

 

Le déploiement des deux supercalculateurs est prévu pour le courant 2017.

Pour approfondir sur HPC

- ANNONCES GOOGLE

Close