Piratage de la Maison Blanche et du Département d’Etat US

Le ministère américain des affaires étrangères a également été victime d’une intrusion informatique qui l’a poussé, ce week-end, à arrêter son courrier électronique non classifié.

Associated Press rapporte, dans une dépêche, que le Département d’Etat – le ministère des affaires étrangères américain – a été victime d’une intrusion informatique plus tôt cette année, au même moment que la Maison Blanche.

Citant un officiel du ministère témoignant sous couvert d’anonymat, nos confrères expliquent que cette administration a du « prendre la mesure sans précédent consistant à arrêter entièrement son système de courrier électronique non classifié pendant que des techniciens réparaient les dégâts potentiellement provoqués par une attaque de pirate suspectée. » En l’occurrence, des activités « préoccupantes » auraient été détectées sur les systèmes concernés.

Fin octobre, le Washington Post avait indiqué que le système d’information de la Maison Blanche avait été victime d’une infiltration quelques semaines plus tôt. Selon des sources anonymes proches de l’enquête, citées par nos confrères, des pirates liés au gouvernement russe seraient à l’origine de l’opération. Mais il n’y aurait pas de preuve de fuite d’informations sensibles.

Cette information a été rendue publique alors que le cabinet iSight Partner et FireEye évoquaient des activités d’espionnage informatique trouvant leur origine en Russie et potentiellement liées au gouvernement du pays.

Pour approfondir sur Menaces informatiques

- ANNONCES GOOGLE

Close