Cet article fait partie de notre guide: Tout savoir sur le Backup en 2016

Tour d'horizon des solutions de sauvegarde des services SaaS

Avec la popularité du SaaS, les solutions de backup des données hébergées sur ces services se multiplient. LeMagIT a fait pour vous un rapide tour d'horizon de ces offres.

De plus en plus d’entreprises se tournent vers les applications en mode SaaS, pour se décharger de l’exploitation de leurs logiciels, accélérer la mise à disposition des applications, mais aussi afin de lisser leurs coûts. En confiant à un tiers l’exploitation du logiciel, nombre de ces entreprises abandonnent aussi certaines des tâches qu’elles accomplissaient systématiquement lorsqu’elles exploitaient elles-mêmes leurs applications, notamment la sauvegarde des données.

Les entreprises qui migrent vers le SaaS ont en effet l’illusion que leur prestataire assure la sauvegarde des données. Dans bien des cas, les engagements se limitent largement à assurer la disponibilité des données par réplication ou distribution des données, mais pas vraiment à la fourniture de services de sauvegarde et de restauration granulaire de données.

C’est pour combler ces failles que de multiples éditeurs se lancent désormais dans la fourniture de solutions et de services de sauvegarde des données hébergées sur les services SaaS. Le domaine a récemment fait parler de lui du fait du rachat du Texan Spanning par EMC. Spanning est notamment connu pour ses services de sauvegarde des services Google Apps et de Salesforce. La firme a aussi récemment lancé en bêta des services de sauvegarde d’Office 365. Ses services sont facturés 40 $ par an et par utilisateur pour la sauvegarde des Google Apps, 48 $ par an et par utilisateur pour la sauvegarde de Salesforce. Dans les deux cas, le volume de données sauvegardées est illimité.

Spanning n’est toutefois pas le seul acteur du secteur. L’un de ses grands concurrents est le Bostonien Backupify qui propose lui aussi une solution de sauvegarde en cloud pour les applications de Google, de Salesforce et d’Office 365, mais aussi pour les données stockées sur le service de gestion de contenus de Box. Backupify facture 3 $ par mois et par utilisateur pour la sauvegarde des Google Apps, et propose des plans allant de 199 $ à 799 $ par mois pour la sauvegarde de Salesforce.

Asigra, connu pour ses services de sauvegarde en cloud d’applications traditionnelles on remise s’est lui aussi lancé sur ce secteur en commençant par une première offre visant à fournir une solution de sauvegarde pour les Google Apps et salesforce.com. Très récemment, Asigra a également ajouté la sauvegarde des données stockées dans Office 365 (une offre qui inclut les e-mails stockés dans Exchange online ainsi que les données stockées dans SharePoint workspaces et OneDrive).

Cloud Ally, quant à lui, propose des services de sauvegarde en cloud pour les données Exchange Online (e-mail, calendriers, contacts et tâches), les données stockées dans SharePoint Online et OnDrive for Business, les données stockées dans les Google Apps (Mail, Drive, Sites, Calendar, Contacts, Tasks et Chat), ainsi que les données Salesforce. Les prix sont de l’ordre de 3 $ par mois et par utilisateur pour les services collaboratifs (Exchange Online ou Google Apps), de 3 $ par mois et par utilisateur pour Salesforce et de 2 $ par mois pour 5Go pour SharePoint Online.

CodeTwo, un spécialiste de la gestion de messages et de la migration de boîtes aux lettres s’est lui aussi lancé sur le marché de la sauvegarde des e-mails stockés dans Office 365. Son offre CodeTwo Backup for Office 365 est actuellement en phase de bêta-test.

Symantec, enfin, a étendu son offre d’archivage de message aux services Exchange Online. Son offre Enterprise Vault.cloud qui supportait déjà les messageries Exchange on premise ainsi que les messageries Domino, ajoute ainsi l’archivage des e-mails reçus sur Exchange Online. Le même outil supportait déjà l’archivage des contenus stockés sur box.com ainsi que les messages échangés via Salesforce Chatter.

Il est  noter que les différents outils de sauvegarde des applications SaaS se distinguent notamment par leur niveau d'intégration graphique aux outils SaaS, notamment pour faciliter leur maniement par les utilisateurs finaux, par le niveau de granularité offert pour les restaurations mais aussi par leur aptitude  à sauvegarder plus que les données (par exemple les métadonnées dans SalesForce). Il est aussi important d'étudier le mode de tarification et notamment l'existence ou non d'options de paiement à la capacité utilisée. Enfin, le niveau d'intégration  l'annuaire d'entreprise ainsi que la richesse de la console d'administration sont aussi des points importants d'analyse.

 

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close