Priorités IT en France : des budgets 2015 qui augmentent (un peu)

40% des entreprises françaises prévoient d’augmenter leur budget IT, principalement pour la mobilité et la consolidation de datacenters.

Confirmant une subtile tendance de reprise du marché, les DSI français verront finalement leur budget IT progresser pour 2015, a révélé une étude mondiale sur les priorités IT réalisée par TechTarget (propriétaire du MagIT) auprès d’une population essentiellement composée de membres départements IT des entreprises.

Cette tendance vient confirmer celle inscrite dans l’édition 2014 de cette même étude : un regain d’optimisme des entreprises. Entreprises qui voient la crise dans leur rétroviseur, mais surtout, qui sont suffisamment confiantes pour investir dans les projets IT et financer leur si précieuse "innovation". Voire leur transformation numérique (comme c’est par exemple le cas dans les secteurs de l’assurance, des banques ou des services financiers).

Des professionnels français plus optimistes que la moyenne européenne

Les personnes sondées dans le cadre de cette étude sont 41,9% à s’attendre en 2015 à une hausse de leur budget IT, alors qu’elles sont 30,3 % à anticiper un budget qui n’évoluera pas – mais qui ne baissera pas non plus. Une minorité (11,1%), en revanche, prévoit une réduction de leur budget.

Dans le détail, elles sont 13,1% en s’attendre à une hausse de plus de 10% de leur budget, 15,2% une progression comprise entre 5% et 10% et 13,6% une hausse de moins de 5%.

Au niveau européen, la France fait légèrement mieux que la moyenne. Globalement, à l’échelle du continent, 18% des intérrogés ont répondu s’attendre à une réduction de leur budget IT (contre 11,1% pour la France donc). Dans la région, 42% s’attendent à une augmentation de leur budget alors que 31,8% tablent sur un niveau identique, soit en ligne avec les prévisions des DSI français sur 2015.

Des investissements dans les services Cloud

Globalement, cette année,  les entreprises françaises prévoient d’accroître leur budget dans les services Cloud pour 43,9% des personnes sondées dans l’étude. Un domaine qui devrait donc capter de nouveaux investissements en France, confirmant ainsi que les entreprises hexagonales sont désormais prêtes à transférer, totalement ou partiellement,  un pan de leur SI sur une infrastructure dématérialisée.

Quelque 26,5% des entreprises françaises de l’étude prévoient également d’augmenter l’attribution de budget dans le logiciel, 26,5% dans les services externes et 13,6% dans la maintenance.

Autre note positive du secteur pour 2015, elles sont 20,5% à anticiper une hausse des budgets dans les effectifs. Recrutement et formations sont, semble-t-il, dans le radar.

Si elles sont 28,8% à prévoir une hausse de leur budget dédié au hardware, il est à noter que d’autres, et dans une ampleur autre (47,7%), s’attendent à couper drastiquement ce poste. Une conséquence presque logique des budgets à la hausse dans les services Cloud.

Autre impact du Cloud probablement, un recul des budgets dédiés à la maintenance pour 26,3%.

Mobilité, consolidation des datacenters, Big Data

Quels projets ces variations de budgets serviront-ils à financer ? L’étude répond que la mobilité captera en 2015 les budgets IT des entreprises en France pour presque 40% des répondants (39,7%).

Dans ces projets mobiles, 42,1% visent à déployer une application mobile ou une plate-forme de développement et 31,6% tablent plutôt la mise en place de politique adaptée, comme le déploiement d’un programme BOYD, ou d’une autre stratégie liée au déploiement de terminaux mobiles. Quelque 29% prévoit d’allouer un budget dans un projet de MDM (Mobile Device Management) et 22,4% dans un de gestion de contenus mobiles.

Autre domaine clé pour 2015 : la consolidation des datacenters. Selon les chiffres de l’étude, ces projets trusteront 33,9% des budgets.

Tandis que pour 27%, ce sera le Big Data. Illustration que 2015 pourrait bien être l’année charnière dans la gestion des données en volume, avec des phases pilotes qui se dirigeront vers la production.

Pour approfondir sur Big Data

- ANNONCES GOOGLE

Close