Docker : Google ajoute un registry privé

Google présente une béta de son service Google Container Registry dont la vocation est de proposer un dépôt d’images Docker privées et d’en sécuriser l’utilisation. Au final, se rapprocher des besoins des entreprises.

Google présente une béta de son service Google Container Registry  dont la vocation est de proposer un dépôt d’images Docker privées et d’en sécuriser l’utilisation. Au final, se rapprocher des besoins des entreprises.

Tout à sa stratégie de porter la technologie de conteneurs Linux Docker au plus des entreprises, Google a décidé de compléter son portefeuille d’outils d’un service de registry privé. Ce service, baptisé Google Container Registry, permet aux développeurs de stocker les images Docker au sein même du service de stockage de la plate-forme, Google Cloud Storage.

Docker

Ce service vient s’ajouter au moteur de conteneurs Docker (Container Engine) déjà présenté par Google et dont la particularité est de s’adosser au projet Kubernetes. Ce projet Open Source, né d’ailleurs chez Google, ajoute une couche de gestion de clusters et d’orchestration des applications placées dans les conteneurs Docker.

Dans ce même esprit  - celui de rapprocher Docker des phases de production -, Container Registry (aujourd’hui en bêta) permet aux développeurs de créer leurs propres registry d’images, mais en environnement fermé (rappelons que la société Docker propose quant à elle un registry public). Ce registry privé assure que seules les personnes autorisées aient accès aux images Docker, le tout, hébergé sur la plate-forme Cloud de Google.

Google précise également que les images y sont automatiquement chiffrées avant leur écriture sur disque. Enfin, les images privées sont « cachées » sur l’infrastructure Google afin d’en accélérer les déploiements dans le moteur de conteneurs.

Google n’est évidemment pas le seul acteur du cloud à s’intéresser à Docker. IBM, VMware, Microsoft et Red Hat se sont également positionnés sur le sujet, ainsi qu’AWS avec Containers Services.

Pour approfondir sur IaaS

- ANNONCES GOOGLE

Close