Warakorn - Fotolia

Avec le rachat de Cask Data, Google veut simplifier les projets Big Data

Les outils d'analytiques de Google sont bien connus pour leurs performances, mais pas nécessairement pour leur facilité d'utilisation. L'acquisition de Cask Data par Mountain View pourrait résoudre ce problème.

La semaine dernière, Google a annoncé le rachat de Cask Data, une société californienne spécialisée dans l’analyse de données stockées dans des clusters Hadoop à grande échelle. Cette opération intervient juste après celle de Velostrata, dont l’ambition était de renforcer les services de sa plateforme cloud. Celle de Cask vise quant à elle à simplifier l'analyse des données. 

Le framework open source de Cask, appelé Cask Data Application Platform (CDAP), est utilisé pour construire, de bout en bout, des pipelines de données standard et moins complexes, capables de migrer d’un environnement à l’autre. Cette technologie intéresse actuellement les éditeurs dont l’ambition est d’accompagner les entreprises à développer, déployer et exploiter ces types de workloads, commente Merv Adrian, un analyste de Gartner. 

« Lorsque vous essayez d'intégrer ces outils dans les processus de développement, les entreprises sont à la recherche de templates », ajoute-t-il.

AWS s’est déjà intéressé à la question, avec AWS Glue. Google dispose bien de services cloud dédié comme Cloud Dataproc, mais il est un peu en retard sur AWS pour aider les clients à démarrer. Ce rachat arrive donc au bon moment pour la Google Cloud Platform (GCP), poursuit encore l’analyste.

« Ils possèdent une très bonne technologie, et les personnes qui les utilisent en sont très satisfaits. Mais ce genre d’outils permet de développer plus rapidement avec des profils qui ne sont pas aussi aguerris. » 

Google est toujours derrière AWS et Azure sur le marché du cloud public, mais il est bien positionné pour ses outils d'analyse, de Machine Learning et de Big Data, soutient à son tour Guy Hummel, de la Cloud Academy, un spécialiste de la formation au Cloud. « Très souvent, lorsqu'une entreprise choisit Google - et il se peut même qu'elle utilise déjà AWS et/ou Azure - c’est pour ses domaines spécifiques, comme la BI », commente-t-il.

Cask en renfort de GCP

Contrairement à l’annonce, la semaine dernière, de son projet de rachat de Velostrata, (migration cloud), Google a donné peu de détails sur ce qu’il comptait faire avec Cask. Dans un billet de blog de Cask, on apprend que la société rejoint Google Cloud, et que les activités de développement se poursuivent.

William Vambenepe, chef de produit du groupe Google Cloud, y déclare que Google envisage de travailler avec Cask pour « rendre les développeurs plus productifs avec nos services de traitement de données, à la fois dans le cloud et sur site ».

Google a refusé de commenter l’information.

Cask affirme travailler avec certaines des plus grandes entreprises dans le monde, une cible particulièrement visée par Google. Mais les seules références listées sur son site Web sont Thomson Reuters et le fournisseur de gestion de données Lotame.

Des ceux dernières années, Google a réalisé plus d'une demi-douzaine d'acquisitions pour compléter le champ fonctionnel de sa plateforme. Cela comprend des entreprises spécialisées dans la formation  pratique au cloud, à des plateformes de data science et à de nombreux outils de gestion de workloads.

A l’origine, Cask s’était spécialisé sur les déploiements sur site, mais a ensuite pivoté vers le cloud public en s’associant à d'autres fournisseurs de cloud, tels que AWS et Microsoft Azure. On ne se sait pas si ce rachat par Google remettra en cause ces alliances.

 

Pour approfondir sur Outils décisionnels et analytiques

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close